8h30 franceinfo, France info

Déconfinement des activités culturelles, réforme de l'audiovisuel public, municipales... Le "8h30 franceinfo" de Franck Riester

Le ministre de la Culture et de la Communication était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 26 mai.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franck Riester, ministre de la Culture, invité sur Franceinfo.
Franck Riester, ministre de la Culture, invité sur Franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Avant l'annonce des modalités du déconfinement en France, qui doivent être présenté jeudi 28 mai par le gouvernement, Franck Riester est revenu sur la situation du secteur culturel, durement touché par la crise du coronavirus et plus de deux mois de confinement. Invité du "8h30 franceinfo" mardi 26 mai, le ministre de la Culture a évoqué la réouverture prochaine des lieux culturels, la réforme de l'audiovisuel public ajournée par la crise sanitaire ainsi que les municipales.

Les cinémas pourraient rouvrir dès juillet

Le gouvernement réfléchit à des dates de réouverture les lieux culturels : "Pour les salles de cinéma, on travaille sur une ouverture à partir du 1er juillet ou début juillet, a expliqué Franck Riester. Les salles de cinéma doivent absolument ouvrir en même temps dans tous les départements [pour] amortir le coût de la distribution et pour que les Français comprennent quels sont les films à l'affiche."

Sur les tournages pour le cinéma et la télévision, Franck Riester a expliqué que "pour que les tournages reprennent, il faut que les producteurs soient protégés". C'est pour cette raison que le gouvernement a annoncé un fonds de 50 millions d'euros, abondé par l'État et les régions qui le souhaitent, pour indemniser les producteurs de cinéma et de télévision en cas de problème lié à la pandémie de Covid-19. Aucune solution n'a encore été trouvée directement avec les assureurs.

Le ministre a également assuré militer "pour que nous puissions progressivement retrouver des spectacles, des théâtres, des concerts sans brûler les étapes" et en "respectant les normes de sécurité". "Peut-être pouvons-nous commencer à ouvrir progressivement à partir de juin les salles de spectacles", a-t-il dit le ministre tout en précisant que "ce n'est pas décidé, ce sont des scénarii sur lesquels nous travaillons"

La réouverture du Puy-du-Fou est "évidemment un sujet de préoccupation" 

Après qu'Emmanuel Macron a annoncé lui-même la réouverture du parc du Puy-du-Fou le 11 juin prochain, Franck Riester a estimé qu'il est "normal" que le président de la République suive ce dossier. "Il y a toujours un ministère de la Culture", assure-t-il, balayant l'idée qu'il y ait un domaine réservé. 

Concernant la réouverture des autres parcs de loisirs, "des décisions vont être prises en Conseil de défense", a-t-il expliqué. Le Parc Astérix, au nord de Paris, espère quant à lui rouvrir "autour de la mi-juin", le port du masque y sera obligatoire dans certaines attractions, a annoncé son directeur général mardi sur France Bleu Paris.

La fête de la musique sera célébrée mais "pas comme d'habitude"

Tout en assurant "qu'il faut fêter la musique" le 21 juin prochain, Franck Riester a souligné que "nous ne la ferons pas comme d'habitude". Plusieurs hypothèses sont sur la table et des préconisations ont été transmises au Conseil de défense : "Est-ce que c'est dans un format très réduit uniquement depuis nos balcons ou en numérique ? Ou est-ce qu'on pourra aller plus loin avec quelques concerts organisés en lien avec les maires et les préfets dans les territoires, en respectant bien sûr toutes les consignes ? Est-ce qu'on organisera des événements phares qui mettront à l'honneur les musiciens, les artistes, les auteurs de notre pays qui sont formidables ?"

La crise sanitaire invite à réétudier la réforme de l'audiovisuel public

"On a besoin de faire le point sur les conséquences financières de la crise sur l'audiovisuel public", a estimé le ministre de la Culture, alors que le président de la République a demandé au gouvernement de "réexaminer toutes les réformes qui étaient en cours, y compris celle de l'audiovisuel public et donc la fermeture de France 4 et de France Ô".

Franck Riester assure que "les objectifs qui ont conduit à (...) la loi audiovisuelle sont toujours d'actualité, et même encore plus d'actualité". Selon lui, la crise du coronavirus a souligné "la nécessité d'adapter l'audiovisuel public, de réaffirmer ses missions de service public, parce qu'on voit bien que, quand il les réaffirme, il a un vrai succès". Il ne sait pas encore si la réforme pourra être examinée rapidement car "force est de constater que le calendrier parlementaire est complètement chamboulé"

Néanmoins, la suppression de France 4 pourrait être retirée du projet de loi"France 4 a su modifier ses grilles de programmes pour tenir compte de la crise, c'est un grand succès. […] Elle a su réaffirmer davantage sa mission de service public pour la jeunesse, pour l'éducation", s'est félicité le ministre.

Municipales : le ministre a assuré les arrières de Gérald Darmanin et d'Agnès Buzyn

Comme Gérald Darmanin, qui cumule ses fonctions de ministre de l'Action et des Comptes publics et de maire de Tourcoing, Franck Riester a été élu au premier tour des élections municipales le 15 mars dernier. Mais il s'était "engagé auprès des habitants de Coulommiers à ne pas être maire" pour ne pas cumuler, a-t-il expliqué. "J'ai très clairement dit qui serait la maire de Coulommiers. Elle a été élue samedi, c'est Laurence Picard. Les choses étaient très claires avec mes administrés de Coulommiers", a-t-il assuré. "Gérald Darmanin avait très clairement annoncé qu'il souhaitait être maire à l'issue de l'élection. Il a eu une discussion avec le président de la République et le Premier ministre qui lui ont donné manifestement un temps pour cumuler les deux fonctions", a ajouté le ministre.

Franck Riester, président du parti Agir, a également assuré qu'Agnès Buzyn va présenter une candidature au deuxième tour des élections municipales à Paris, "à n'en pas douter". Il a affirmé que le député Agir Pierre-Yves Bournazel, tête de liste pour la mairie du 18e arrondissement, "est en contact permanent" avec elle. Alors qu'Agnès Buzyn se fait très discrète à un mois du second tour prévu le 28 juin, Franck Riester a affirmé que c'est "une femme politique remarquable" et a estimé qu'on "ne peut pas reprocher à Agnès Buzyn de ne pas avoir fait campagne [pendant la première vague de la pandémie de coronavirus]. Franchement, ce n'était pas le moment de faire la campagne pour les élections municipales. On ne savait même pas si ça allait être le 28 juin ou pas".

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" de Franck Riester :

Franck Riester, ministre de la Culture, invité sur Franceinfo.
Franck Riester, ministre de la Culture, invité sur Franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)