Dans le Cher, les centres commerciaux qui ne respectent pas les règles sanitaires sous haute surveillance

Si la règle d'un client pour 8 mètres carré est plutôt bien respectée dans les petites commerces, les autorités dénoncent un certain laxisme dans les grandes surfaces. Comme dans le Cher, où le préfet tape du poing sur la table. 

À l'approche des fêtes de Noël, l'affluence est en hausse dans les commerces. Mais les autorités appellent les commerçants à ne pas relâcher les mesures de distanciation sociale, alors que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 ne baisse plus en France. Si les petits commerces respectent bien la règle d'un client pour huit mètres carré, les grandes surfaces sont accusées par les autorités de faire preuve de plus de laxisme. 

Dans le Cher, le préfet a tapé du poing sur la table à ce sujet. "Plus aucune tolérance ne sera acceptée vis-à-vis des abus des personnes qui considèrent que l'approche des fêtes justifierait des comportements conduisant à ne plus respecter les règles sanitaires et de distanciation", a déclaré Jean-Christophe Bouvier. 

Du côté de Nancy, Sébastien Duchowicz, le président des vitrines de la ville, remarque également que les clients sont disciplinés... jusqu'à la sortie du magasin. "On s'aperçoit qu'une fois dehors, les clients vont faire des accolades à des personnes qu'ils n'ont pas rencontré depuis longtemps et nous c'est ce qui nous fait peur". 

Un sapin géant trône dans un centre commercial dans le Cher. 
Un sapin géant trône dans un centre commercial dans le Cher.  (France Télévisions)