Croissance : chute historique du PIB

Un chiffre qui illustre l'ampleur de la crise économique : le PIB de la France s'est effondré de 13,8% entre avril et juin. Jamais l'INSEE n'avait enregistré une telle chute. Parmi les secteurs les plus touchés, le secteur des transports enregistre une baisse d'activité de 45%.

France 2

Jacqueline Rayman est conductrice d'autocars, ce vendredi 31 juillet, elle n'aura travaillé que quatre heures. Dans son entreprise, elle est l'une des seules à avoir repris le chemin du travail. "Ce mois-ci je pense avoir fait à peu près une trentaine d'heures, pas plus, alors qu'en général c'est 151 heures, 152 heures au minimum", explique-t-elle. En juillet, 19 salariés sur 24 sont encore au travail partiel. La plupart des cars sont encore immobilisés. La reprise espérée n'est pas là.

Recul historique du PIB

L'activité a chuté de 45% par rapport à l'année dernière, les clients se rétractent les uns après les autres. "On a une boule au ventre, ça c'est la première chose. On se dit, comment financer notre société?" confie Mickaël Ferrand, le dirigeant d'une société d'autocars. Moins d'activité comme la plupart des entreprises, résultat, le PIB chute de 13,8% au deuxième semestre. Un recul historique même si les prévisions étaient encore plus pessimistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un chiffre qui illustre l\'ampleur de la crise économique : le PIB de la France s\'est effondré de 13,8% entre avril et juin. Jamais l\'INSEE n\'avait enregistré une telle chute. Parmi les secteurs les plus touchés, le secteur des transports enregistre une baisse d\'activité de 45%.
Un chiffre qui illustre l'ampleur de la crise économique : le PIB de la France s'est effondré de 13,8% entre avril et juin. Jamais l'INSEE n'avait enregistré une telle chute. Parmi les secteurs les plus touchés, le secteur des transports enregistre une baisse d'activité de 45%. (France 2)