Crise sanitaire : des allègements des restrictions à petits pas

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Crise sanitaire : des allégements des restrictions à petits pas
France Info
Article rédigé par
Alexandre Peyrout, A. Guille-Epée - franceinfo
France Télévisions

Jeudi 22 avril, le Premier ministre Jean Castex a fait un point sur l’évolution de la troisième vague de Covid-19 en France tout en indiquant les prochaines étapes des allègements des restrictions. 

Avant d'ouvrir la porte au déconfinement, Jean Castex se veut vigilant. Le Premier ministre a prévenu, jeudi 22 avril : l'épidémie reste présente, malgré les restrictions en vigueur depuis trois semaines dans toute la France. "Le pic de la troisième vague semble donc derrière nous, et la baisse de la pression épidémique est engagée", a indiqué Jean Castex, prévenant que "le niveau de circulation viral (…) reste élevé dans une très large partie du pays." Du côté des annonces, le Premier ministre confirme que les contraintes de déplacement seront levées à partir du lundi 3 mai, même si le couvre-feu sera maintenu jusqu'à nouvel ordre.

Prise de parole d’Emmanuel Macron dans les prochains jours

A partir du 26 avril, les élèves de maternelles et de primaires pourront retourner en classe. Jean Castex a tenté par ailleurs de donner une perspective aux commerces non-essentiels, toujours dans l'attente de pouvoir accueillir des clients. Il évoque "un nouveau train de réouvertures autour de la mi-mai, qui pourrait commencer par les commerces, certaines activités culturelles et sportives et les théâtres", mais dans "des conditions strictes, qui s'assoupliront avec le temps". La réouverture pourrait être territorialisée. Le gouvernement a enfin annoncé le recours massif aux autotests. 64 millions ont été commandés pour les personnels de l’éducation nationale et les lycéens. Le calendrier officiel du déconfinement et ses modalités seront dévoilés par Emmanuel Macron dans les prochains jours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.