Covid-19 : une étude avance que le virus circulait en Italie dès septembre 2019

Une étude menée par l'Institut national du cancer italien suggère l'existence de malades du Covid-19 dès septembre 2019, cinq mois avant le premier cas officiellement signalé en Italie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un malade du Covid-19 transporté un hôpital de Rome (Italie), le 12 novembre 2020. (ANDREAS SOLARO / AFP)

L'épidémie de Covid-19 a-t-elle circulé à bas bruit bien avant les cas repérés dans la ville chinoise de Wuhan, en décembre 2019 ? Une étude de l'Institut national du cancer italien, publiée mercredi 11 novembre, avance que le virus était présent en Italie dès septembre 2019. Dans ce pays, le premier cas officiel de Covid-19 avait été signalé le 21 février 2020, près de Milan, en Lombardie. 

L'étude s'appuie sur un panel de 959 patients qui participaient à un dépistage du cancer du poumon entre septembre 2019 et mars 2020. Les résultats de l'étude suggèrent que 11,6% d'entre eux avaient développé des anticorps contre le Covid-19, bien avant février.  

Une recherche spécifique des anticorps contre le Covid-19 a ensuite été menée par l'Université de Sienne. Les résultats tendent à montrer l'apparition d'anticorps chez quatre patients lors de la première semaine d'octobre 2019, suggérant ainsi qu'ils avaient été infectés au Covid-19 en septembre, a déclaré Giovanni Apolone, co-auteur de l'étude, à l'agence Reuters. 

Pour l'heure, l'origine exacte du virus reste encore largement méconnue. En France, des études ont montré que des patients avaient contracté le Covid-19 au début du mois de décembre 2019.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.