Covid-19 : un paquebot indésirable

Un bateau de croisière est bloqué en mer. À bord, aucun passager ne souffre du Covid-19. Malgré cela, la Thaïlande a interdit au paquebot de débarquer ses passagers. Il s'agit du quatrième pays qui refuse au bateau d'accoster par crainte de propagation du virus.

À bord du MS Westerdam, aucun cas de Covid-19. Mais certaines mesures sanitaires sont imposées aux passagers. "Si l'on ne se désinfecte pas les mains, le personnel nous reprend", explique une voyageuse. Depuis plusieurs jours, les 1 455 touristes et les 802 membres d'équipage ont une interdiction formelle de débarquer à terre.

Quatre pays refusent d'accueillir le bateau

"On ne sait pas ce qu'il va se passer. On navigue depuis deux semaines environ, et de nombreux pays ont refusé de nous accueillir à cause du Covid-19. C'est effrayant de ne pas savoir", précise Angela Jones, une touriste à bord. Le 31 janvier dernier, le MS Westerdam a fait escale à Hong Kong où des cas de Covid-19 ont été recensés. Voilà pourquoi la Thaïlande refuse de laisser accoster le paquebot dans ses ports. Les Philippines, l'île américaine de Guam et le Japon ont pris la même décision. Il faudra donc ravitailler le bateau en mer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le navire le \"Westerdam\" dans le port de Pirée, en Grèce, le 3 mai 2004.
Le navire le "Westerdam" dans le port de Pirée, en Grèce, le 3 mai 2004. (YORGOS KARAHALIS / X00752 / AFP)