Covid-19 : tour de vis généralisé du Sud au Nord de l’Europe

Publié Mis à jour
Covid-19 : tour de vis généralisé du Sud au Nord de l’Europe
France 2
Article rédigé par
B. Delombre, N. Morin, A. Benbournane, France 3 Côte d’Azur, @revelateursftv, N. Sadok - France 2
France Télévisions

La vague épidémique touche l’Europe dans son ensemble, avec des mesures qui s’accumulent de jour en jour. Le Danemark annonce vendredi 17 décembre, la fermeture de ses cinémas, théâtres et salles de concert. 93 000 cas ont été détectés ces dernières 24 heures au Royaume-Uni et le variant Omicron est annoncé comme le nouvel ennemi en Allemagne.

Vendredi 17 décembre à la gare de Saint-Pancras, à Londres (Royaume-Uni), des milliers de passagers forment d’immenses files d’attente pour attraper un Eurostar. Les restrictions de déplacement entre le France et le Royaume-Uni entrent en vigueur ce vendredi soir à minuit. Malgré le renfort de l’armée dans la campagne de vaccination, le Royaume-Uni bat chaque jour des records de contamination, avec 93 000 cas ces dernières 24 heures. En Allemagne, les chiffres pour l’heure ne sont pas catastrophiques, mais la vaccination a tout de même été ouverte aux enfants. Les autorités s’attendent à de prochaines semaines extrêmement difficiles.

"Ça tue le commerce"

La fébrilité qui s’empare de l’Europe a des conséquences très concrètes, notamment à la frontière entre la France et l’Italie. Depuis jeudi 16, l'Italie impose des tests PCR négatifs à quiconque même vacciné, qui veut se rendre dans le pays. Pour les commerçants italiens, ces nouvelles restrictions ne sont pas bonnes pour les affaires. "Ça tue le commerce, on ne travaillait pas comme ça les autres années. Regardez, tout est fermé", regrette une commerçante.

Le tour de vis est donc généralisé du Sud au nord de l’Europe. Il y a une semaine, le Danemark prenait de premières mesures, encourageant par exemple le télétravail. Sans succès : les cas ont doublé en huit jours. Vendredi 17 décembre, le gouvernement a annoncé de nouvelles restrictions. Dans les jours à venir, la liste des pays européens optant pour des restrictions sanitaires pourrait encore s’élargir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.