Covid-19 : rechercher le patient zéro à l'aide du rétrotracing

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : rechercher le patient zéro à l'aide du rétrotracing
france 2
Article rédigé par
F.Prabonnaud, C.Cormery, P.Goldmann - France 2
France Télévisions

Pour éviter la quatrième vague du Covid-19, on ne se contente plus de retrouver ceux qui ont été contaminés par un malade, mais on cherche ceux qui ont été à la source de la contamination : c'est le rétrotracing.

Comment éviter que quelques cas de Covid-19 ne relancent l'épidémie ? Comment couper au plus vite les chaînes de contamination ? À Dijon, en Côte-d'Or, la caisse d'Assurance maladie expérimente un traçage plus poussé autour des cas positifs : le rétrotracing. Par exemple, dans le cadre d'un tracing habituel, on rechercherait les personnes qu'un cas positif aurait pu contaminer, comme sa famille. Avec le rétrotracing, les enquêteurs sanitaires vont plus loin : ils remontent à l'évènement à la source de la contamination. Dans ce cas, les personnes présentes sont appelées à se tester pour briser la chaîne.

Une méthode qui a démontré son efficacité

Une enquête autour d'un enterrement de vie de garçon auquel a participé un Dijonnais, testé positif, est en cours. L'enquêteur rappelle le jeune homme : il faut retrouver tous les participants pour savoir s'ils sont allés à d'autres endroits et ont croisé d'autres gens. Au Japon, le tracing rétrospectif a montré son efficacité. En France, l'Assurance maladie veut le généraliser à tout le territoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.