Covid 19 : pourquoi les tests salivaires sont moins utilisés dans les écoles ?

Publié Mis à jour
Covid 19 : pourquoi les tests salivaires sont moins utilisés dans les écoles ?
France 2
Article rédigé par
S. Soubane, J. Wild, M. Cario, A. Brodin - France 2
France Télévisions

Face au protocole sanitaire qui vient d’être allégé dans les écoles, une question se pose. Pourquoi n’utilise-t-on pas plus les tests salivaires, plus simples d’utilisation ?

Victor, 7 ans et demi, est cas contact depuis quelques jours. Pour aller à l’école, il n’a pas le choix : il doit se faire tester. Mais il a du mal à supporter le désagrément d’un prélèvement nasal. Il avoue préférer les tests salivaires car "après, on a pas mal au nez". "C’est beaucoup moins intrusif que le test antigénique", poursuit sa mère.

Recourir aux tests salivaires a d’ailleurs constitué une demande de la part de la Fédération des parents d’élèves depuis des mois. "Les enfants doivent pouvoir être testé avec des tests salivaires, qui ne font pas mal au nez, qui ne font pas mal aux yeux, parce que l’école ne peut pas être le lieu des souffrances", clame Rodrigo Arenas, représentant de cette fédération.

Efficacité remise en cause

La méthode était pourtant auparavant privilégiée par le gouvernement. Celui-ci a finalement fait marche arrière, pour un souci d’efficacité. Installer un laboratoire à l’école et avoir l’autorisation de tous les parents se révélait être compliqué. L’efficacité du test salivaire est également remise en cause. Pour l’instant, les tests salivaires sont délivrés par les laboratoires et ce, seulement pour les enfants ou personnes ne pouvant pas subir de prélèvement nasal. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.