Cet article date de plus d'un an.

Application TousAntiCovid : pourquoi le QR code indispensable pour se déclarer "cas positif" est-il si difficile à dénicher ?

Pour se signaler dans l'appli, un patient testé positif doit scanner un QR code ou saisir les chiffres inscrits sous ce symbole. Mais ceux-ci ne semblent pas faciles à obtenir, selon des patients et laboratoires interrogés par franceinfo. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
L'écran d'accueil de l'application TousAntiCovid, déployée depuis le mois d'octobre 2020. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

"Si vous avez été diagnostiqué comme un cas Covid-19, vous recevrez un code à scanner ou à saisir avec vos résultats de test positif." Présentée comme un outil innovant pour freiner la propagation du coronavirus, l'application TousAntiCovid est a priori simple d'utilisation. Téléchargée par plus de 8,2 millions de personnes, soit environ 12% de la population (selon des chiffres du 9 novembre), elle permet, en se signalant comme cas positif au Covid-19, d'alerter automatiquement les personnes croisées pendant les jours ou heures précédents.

Selon le ministère de la Santé, dans la seule journée du 1er novembre, TousAntiCovid a ainsi permis d'informer plus de 800 personnes qu'elles étaient des sujets contacts. En tout, entre le 2 juin et le 9 novembre, 40 825 personnes se sont signalées comme cas positifs sur l'appli.

Le QR code mystère

Pour se signaler, un patient testé positif doit scanner un QR Code (un code-barres à modules noirs disposés dans un carré à fond blanc) dans l'application, ou bien saisir le code numérique inscrit sous ce symbole. Problème : ce code n'est pas toujours simple à obtenir. Plusieurs patients interrogés par franceinfo affirment ne pas l'avoir reçu alors que leurs sept jours d'isolement se terminent, limitant du même coup l'efficacité de la démarche.

Testé positif au Covid-19 le 2 novembre, Merlin tente depuis ce jour de trouver son QR code. Sans succès. "Mon médecin m'a dit qu'elle ne savait pas de quoi je parlais, raconte ce patient de 32 ans. J'ai également questionné la Sécurité sociale, qui m'a répondu que ce n'était pas à eux de donner le code. J'avais l'impression que la personne à l'autre bout du fil ne savait pas de quoi je parlais."

"Dès le lendemain de mon résultat, j'ai reçu un bon de la part d'Ameli pour aller chercher des masques chirurgicaux à la pharmacie. Pourquoi ce code n'est-il pas inscrit dessus ?"

Merlin, testé positif au Covid-19

à franceinfo

Même étonnement pour Arnaud*, 50 ans. Déclaré cas contact le 13 octobre, son test s'est révélé positif le 22 octobre. "Ameli a été très réactif pour m'informer que j'avais été un cas contact mi-octobre. L'Agence régionale de santé m'a même envoyé un questionnaire sur l'isolement, détaille-t-il. Mais depuis que je suis positif : plus rien. Je ne bénéficie d'aucun suivi, je n'ai jamais reçu de code, ni dans mes mails, ni par courrier, pour me déclarer dans TousAntiCovid."

Médecins, labos, "chacun se renvoie la balle"

Comme Merlin et Arnaud, certains patients tentent de récupérer ce code auprès du laboratoire où leur test a été effectué. "Encore aujourd'hui, j'ai trois patients qui viennent de me demander leur QR code. Que leur répondre ?" s'interroge Lionel Barrand, président du Syndicat des jeunes biologistes médicaux (SJBM).

"Si le laboratoire doit mettre un QR code sur les résultats d'analyse, il faudrait nous le dire car il me semble que la grande majorité des laboratoires n'ont pas de QR code à disposition."

Lionel Barrand, président du SJBM

à franceinfo

Chez les professionnels de santé, c'est le grand flou. "Les patients demandent à leur médecin, qui les oriente vers nous. Chacun se renvoie la balle sans savoir que l'autre ne peut répondre, se désole Lionel Barrand. Il y a un problème de coordination sur l'accessibilité à ce code et les laboratoires n'ont pas été mis dans la boucle."

Même constat du côté de Richard Fabre, le président de l'Union régionale des professionnels de santé libéraux (URPS) Biologistes Occitanie. Contacté par des patients à la recherche de leur code, il affirme être "tombé des nues".

Un e-mail et un courrier postal

Mais alors, où se trouve ce code ? La réponse est à chercher du côté du SI-DEP (pour "système d'informations de dépistage"), la plateforme du gouvernement qui, depuis le 13 mai dernier, centralise les résultats des tests effectués par les laboratoires de ville et les établissements hospitaliers afin d'établir des statistiques.

"La plateforme du gouvernement envoie automatiquement un e-mail au patient testé positif l'invitant à activer son QR code."

La direction générale de la santé

à franceinfo

La direction générale de la santé (DGS) ajoute qu'en parallèle, un document est envoyé par la poste. Si le patient ne l'a pas reçu, il est alors convié à contacter son médecin ou le professionnel de santé qui a réalisé le test pour qu'il lui délivre un code à six caractères. "Tous les professionnels de santé ont accès à une interface spécifique nommée pro.tousanticovid.gouv.fr qui leur permet de générer ce code à six chiffres", complète la direction générale de la santé.

La DGS assure également que le ministère de la Santé ainsi que les antennes régionales de l'Assurance-maladie ont informé l'ensemble des professionnels de santé sur cette démarche, au début du mois de novembre. Une communication avait d'ailleurs bien été diffusée auprès d'eux, dès le 17 juillet, concernant le premier déploiement de l'interface professionnelle StopCovid. Mais tous n'en ont visiblement pas eu vent.

"Nous n'avons pas reçu cette communication et encore moins eu connaissance de cette plateforme dédiée, affirme Michel Bodart, directeur des laboratoires Biomed 34. Il faut d'ailleurs que l'on ait cette information rapidement afin de pouvoir répondre à nos patients." Idem pour Lionel Barrand, qui dit n'être au courant ni de cette plateforme ni de l'ancienne. "Nous pouvons inviter les patients à regarder dans leur boîte mail ou dans leur courrier indésirable", concède Lionel Barrand. Mais hors de question pour lui, faute de temps, de se connecter à la plateforme "à chaque fois qu'un patient nous dit ne pas avoir reçu son code".

* Le prénom a été modifié à la demande de l'intéressé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.