Covid-19 : l’Organisation météorologique mondiale appelle à "ne pas se fonder sur les conditions climatiques pour assouplir les mesures contre la pandémie"

"À ce stade, les données disponibles ne corroborent pas l'utilisation des facteurs météorologiques et de qualité de l’air pour permettre aux gouvernements d’assouplir les mesures qu’ils prennent", affirme l'organisation affiliée à l'ONU.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

L'Organisation météorologique mondiale (OMM) suggère "de ne pas se fonder sur les conditions climatiques pour assouplir les mesures de lutte contre la pandémie" de Covid-19, dans un rapport préliminaire rendu public jeudi 18 mars par l'organisation affiliée à l'ONU.

"Ce sont principalement les mesures prises par les gouvernements, plutôt que les facteurs météorologiques, qui ont freiné la propagation de la Covid-19", explique l'OMM. Une équipe composée de 16 spécialistes des sciences de la Terre, de la médecine et de la santé publique, avertit dans ce rapport "qu'il convient de ne pas se fonder sur les conditions météorologiques et climatiques, notamment le début de l'augmentation des températures dans l'hémisphère nord au printemps, pour assouplir les mesures visant à freiner la propagation du virus".

"Au cours de la première année de la pandémie, nous avons observé des vagues de contamination lors des saisons chaudes et dans les régions chaudes. Rien ne prouve que cela ne pourrait pas se reproduire pendant l’année à venir."

Ben Zaitchik, de l'OMM

Selon cette équipe, "ce sont les mesures prises par les pouvoirs publics (comme le port obligatoire du masque et les restrictions de déplacement) plutôt que les facteurs météorologiques qui auraient régulé la dynamique de la transmission de la Covid-19 en 2020 et début 2021". Le coprésident de l’équipe spéciale de l'OMM, Ben Zaitchik conclut : "À ce stade, les données disponibles ne corroborent pas l'utilisation des facteurs météorologiques et de qualité de l’air pour permettre aux gouvernements d’assouplir les mesures qu’ils prennent afin de réduire les transmissions."