Covid-19 : les voyageurs soumis à une quarantaine obligatoire risquent 1 500 euros d'amende en cas de non-respect

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : les voyageurs soumis à une quarantaine obligatoire risquent 1 500 euros d'amende en cas de non-respect
France 2
Article rédigé par
M. de Chalvron, J. Debraux, M. Petitjean, C. Pary, P. Miette - France 2
France Télévisions

Le gouvernement a durci ses mesures dans les aéroports pour freiner la propagation du variant brésilien du Covid-19. Désormais, les voyageurs en provenance du Brésil, de Guyane, d'Argentine, du Chili ou encore d'Afrique du Sud devront effectuer une quarantaine obligatoire.

De nouvelles mesures dissuasives ont été prises pour freiner la propagation des nouveaux variants du Covid-19. Lundi 19 avril, le gouvernement a annoncé la mise en place d'une forte amende pour les voyageurs en provenance du Brésil, de la Guyane, de l'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud qui ne respecteraient pas la quarantaine de dix jours à leur arrivée dans l'Hexagone. "Ce sera une contravention de cinquième classe, c'est donc 1 500 euros, 3 000 euros en cas de récidive", a précisé Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement.

Des tests obligatoires 

Des contrôles de police seront opérés pour vérifier que la mesure est bien appliquée par les voyageurs de ces pays étrangers très touchés par les nouveaux variants. À cet isolement forcé de dix jours, ils devront également effectuer un test PCR moins de 36 heures avant leur voyage, ou un test PCR de moins de 72 heures accompagné d'un test antigénique de moins de 24 heures. À leur arrivée, ils devront également se soumettre à un autre test antigénique avant de quitter l'aéroport. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.