Covid-19 : les personnes déclarées comme cas contacts à risques et ne pouvant pas télétravailler n'auront pas de jour de carence

Le ministre de la Santé l'a annoncé, jeudi, lors de son point hebdomadaire sur l'évolution de la situation sanitaire en France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Olivier Véran, le ministre de la Santé, lors d'une conférence de presse, à Paris, le 1er octobre 2020. (FRANCEINFO)

Olivier Véran a annoncé, jeudi 1er octobre, que les personnes déclarées comme cas contacts à risques et ne pouvant télétravailler n'auront pas de jour de carence. "Lorsque les personnes contacts ne peuvent pas télétravailler (...), elles peuvent bénéficier d'un arrêt de travail dérogatoire, une prescription d'isolement servant de justificatif auprès de leur employeur", a déclaré le ministre de la Santé lors de son point hebdomadaire sur la progression de pandémie de Covid-19 en France.

>> Retrouvez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct

"Et pour faciliter la prescription de ces arrêts de travail, à compter du 3 octobre, les personnes appelées par l'assurance-maladie en raison de leur statut de cas contact à risques pourront procéder elles-mêmes à une demande directement en ligne via le site declare.ameli.fr. Ce téléservice qui est simple d'utilisation permettra de déterminer les dates de l'arrêt et garantira qu'aucun jour de carence ne sera appliqué à la personne concernée."

Le délai de carence avait été supprimé pendant l'état d'urgence sanitaire, c'est-à-dire entre le confinement et le mois de juillet, mais il était de nouveau appliqué avec la fin de cet état d'urgence, le 11 juillet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.