Cet article date de plus de trois ans.

Covid-19 : les hospitalisations et réanimations restent en hausse en France

Les services de réanimation ont admis 356 malades ces dernières 24 heures.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un patient atteint du Covid-19 en réanimation à l'hôpital Avicenne, à Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 8 février 2021. (BERTRAND GUAY / AFP)

Le plateau reste élevé. Les chiffres des hospitalisations et entrées en réanimation de malades du Covid-19 sur 24 heures restent à la hausse lundi 8 février, selon les données de Santé publique France. Les hôpitaux accueillent désormais 27 995 malades du Covid-19, contre 27 652 la veille, avec 1 893 admissions ces dernières 24 heures.

Sur ces malades, 3 353 sont dans un service de réanimation (qui reçoivent les cas les plus graves). C'est le chiffre le plus élevé depuis le creux de 2 573 patients enregistré le 7 janvier dernier. Lors des précédentes vagues, le nombre de patients en réa avait atteint 7 000 au printemps et 4 900 à l'automne. Les services de réanimation ont admis 356 malades ces dernières 24 heures.

Plus de 2 millions de vaccination

Sur les sept derniers jours, on compte 11 196 nouvelles hospitalisations, dont 1 805 en réanimation. Ces chiffres lissent les effets de pics et de creux quotidiens. Ils sont relativement stables depuis quinze jours, même si les autorités sanitaires craignent un afflux de malades à cause des nouveaux variants du virus.

Le nombre de cas testés positifs s'est élevé à 4 317, contre 19 175 dimanche, et le taux de positivité (personnes positives par rapport à l'ensemble des personnes testées) est resté stable à 6,4%, contre 6,5% la veille.

La maladie a tué 460 personnes en 24 heures, selon les chiffres de Santé publique France, ce qui porte le bilan de la pandémie en France à 79 423 décès, dont 56 040 à l'hôpital. Plus de 2 216 000 vaccinations avaient par ailleurs été réalisées en France lundi 8 février, selon un communiqué de la Direction générale de la Santé (DGS).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.