Covid-19 : les discothèques et le secteur de l’événementiel pénalisés par les mesures sanitaire

Publié
Covid-19 : les discothèques et le secteur de l’événementiel pénalisés par les mesures sanitaire
Article rédigé par
A. Peyrout, A.Domy, F.Mazou, J.Pires, France 3 Nord - France 2
France Télévisions

Suite aux annonces du Premier ministre, Jean Castex, lundi 6 décembre, les discothèques vont devoir fermer pour au moins quatre semaines dès vendredi 10 décembre. Dans le secteur de l’événementiel, également pénalisé, les annulations de soirées s’enchaînent.

Dès vendredi 10 décembre, plus de musique ni de danseurs dans les boîtes de nuit. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé lundi 6 décembre la fermeture de ces établissements pour quatre semaines, afin de limiter la propagation du virus. Le gérant d’une boîte de nuit à Montpellier (Hérault) l’assure : le mois de décembre est pourtant le plus important de l’année pour son établissement. "Ça va coûter cher d’autant plus qu’on est prévenus deux jours avant", détaille-t-il. Il réclame à présent de nouvelles aides.  

Des annulations de soirées en cascade 

Tout le secteur de l’événementiel est touché par les encouragements du gouvernement à limiter les rassemblements. Les annulations de soirées d’entreprises s’enchaînent depuis quelques jours. "Aujourd’hui, le chef d’entreprise se responsabilise et ne veut pas créer de cluster. Ce qui est dommage, c’est qu’on arrête toute une activité, tout un secteur", déplore la gérante d’une boîte d’événementiel à Tourcoing (Nord). Le gouvernement a annoncé que les acteurs de ce secteur pourraient continuer à toucher le chômage partiel.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.