Covid-19 : les conducteurs d'autocars en péril

Depuis le 29 février en France, tous les voyages scolaires à l'étranger sont reportés voir annulés suite au Covid-19. Un coup dur pour les conducteurs d'autocars, dont la fédération a demandé la création d'un fonds de garantie pour prévenir les faillites.

France 2

Le Covid-19 place les compagnies d'autocar dans une situation économique inconfortable. Alors que cet autocariste vient d'assurer un trajet vers Arles (Bouches-du-Rhône), il vient d'apprendre que ses prochaines missions sont toutes annulées. "Ça implique une grosse perte financière, j'ai un loyer à payer, je ne peux pas me permettre de perdre 50% de mon salaire", fait-il remarquer. Il n'est pas le seul à être menacé par ces annulations : les voyages scolaires représentent 40% du chiffre d'affaires de la société dans laquelle il travaille.

95,7% des entreprises subissent des annulations

Une crise sanitaire qui tombe au plus mauvais moment : les mois de mars et avril sont habituellement les plus chargés. "Normalement, aujourd'hui, il ne devrait y avoir aucun car dans notre cour. On a habituellement tellement de travail que l'on doit sous-traiter à des confrères.On a déjà perdu 500 000 euros de chiffre d'affaires sur les mois de mars et d'avril", regrette Bertrand Bernini, le directeur de la compagnie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un cycliste au milieu des voitures, à Paris.
Un cycliste au milieu des voitures, à Paris. (SERGE ATTAL / ONLY FRANCE / AFP)