Covid-19 : le virus s'est invité sur l'Everest

Un premier cas de Covid-19, un alpiniste norvégien, a été détecté sur L'Everest à la mi-avril. Au moins 35 personnes ont depuis dû être rapatriées à Katmandou, au Népal. 

Article rédigé par
A.Forget, M.Laouamen, A.Morel - France 2
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le mont Everest (au centre), au Népal. (PRAKASH MATHEMA / AFP)

Le coronavirus s'est invité à plus de 3 500 mètres d'altitude : sur le camp de base de l'Everest. Au moins 35 personnes ces derniers jours ont été rapatriées vers la Katmandou, la capitale népalaise. "Quand on se promène dans le camp de base, on peut entendre dans certaines tentes les gens tousser. Ils sont malades, ça c'est sûr. Et que ce l'équipe médicale a confirmé, c'est que beaucoup ont de la fièvre", indique Lukas Furtenbach, chef de l'expédition Furtenbach Adventures. 

Le premier cas de Covid-19 hors de danger 

Face à l'épidémie qui progresse, grimpeurs et sherpas respectent désormais des mesures barrières, en pleine montagne. Des panneaux "interdit d'entrer" ont été installés devant les tentes, et les groupes d'expéditions ne se mélangent plus. L'alpiniste français François Trouillet explique suivre "des consignes extrêmement strictes". Le premier malade du Covid à avoir été recense au pied de l'Everest, Erlend Ness, un alpiniste norvégien, a été rapatrié d'urgence en hélicoptère, et est désormais hors de danger.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.