Covid-19 : le variant anglais serait plus contagieux mais aussi plus mortel

Le variant britannique, selon une étude préliminaire dont les résultats ont été dévoilés vendredi 22 janvier, serait plus contagieux, mais également plus mortel. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson a partagé ces informations au cours d'une conférence de presse. 

France 2

Depuis plus d’un mois un nouveau variant paralyse le Royaume-Uni, poussant les autorités à un troisième confinement. Le variant britannique du coronavirus était réputé plus contagieux. Vendredi 22 janvier, le Premier ministre Boris Johnson annonce qu’il pourrait également être plus mortel.

Les résultats, incomplets, sont issus d’une étude préliminaire, et sont donc à prendre avec précaution. Cette semaine, le nombre de décès quotidiens a atteint un nombre inédit : 1 820 morts ont été dénombrés mercredi 20 janvier. Des morgues temporaires ont été construites à la hâte. Le rythme des nouvelles contaminations faiblit, mais pas assez vite pour que la pression diminue dans les hôpitaux. 

Plus contagieux, et plus mortel 

On pense que la charge virale est augmentée, ce qui veut dire qu’on excrète, que l’on fabrique plus de virus”, explique le journaliste et médecin Damien Mascret, sur le plateau de France 2. En effet, selon l’étude britannique, si l’on prend 1 000 personnes infectées ayant la soixantaine, “au lieu d’avoir dix personnes qui décèdent, on en aurait 13 ou 14”, poursuit-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre britannique lors d\'une conférence de presse sur l\'épidémie de Covid-19, au 10 Downing Street, à Londres, le 22 janvier 2021. 
Le Premier ministre britannique lors d'une conférence de presse sur l'épidémie de Covid-19, au 10 Downing Street, à Londres, le 22 janvier 2021.  (LEON NEAL / AFP)