Covid-19 : le transfert des malades de Rhône-Alpes vers l'Ouest s'intensifie

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Covid-19 : transferts des malades
Article rédigé par
France Télévisions

Les soignants doivent faire face à une deuxième vague de coronavirus très sévère en Rhône-Alpes, où de nombreux hopitaux doivent organiser les transferts de malades pour éviter la saturation.

La deuxième vague d'épidémie de Covid-19 progresse partout en France. Au moins onze départements affichent d'ores et déjà des taux d'occupation en services de réanimation plus importants que lors de la première vague. Nombre d'entre eux se trouvent en région Rhône-Alpes. À Bourg-en-Bresse dans l'Ain, l'hôpital a transféré des malades vers les Pays de la Loire ou encore la Charente-Maritime. "Ce sont des patients assez précaires ou instables donc il faut être à la fois précautionneux mais rapide", explique une médecin. 

 80 % des lits occupés

Ces déplacements visent à donner un peu d'air aux services de réanimation et ne pas se laisser déborder. "On n’est pas encore au pic, il faut être vraiment prêt à accueillir des patients supplémentaires", souligne Yves Poncelin, médecin réanimateur. L'objectif est aussi de contenir le nombre de lits occupés en réanimation, pour garder une marge de manouvre en cas d'afflux soudain de malades. 



Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.