Covid-19 : le Royaume-Uni met fin au dépistage obligatoire pour les voyageurs vaccinés entrant dans le pays

A partir du 11 février, les visiteurs vaccinés n'auront plus à réaliser un test antigénique ou PCR à leur arrivée pour se rendre outre-Manche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'aéroport de Londres Heathrow, le 6 janvier 2022. (RASID NECATI ASLIM / ANADOLU AGENCY / AFP)

Les voyageurs entièrement vaccinés arrivant au Royaume-Uni n'auront plus besoin d'effectuer de test de dépistage pour le Covid-19 à partir du 11 février. "Ce que nous faisons pour les voyages, c'est de montrer que ce pays est ouvert aux affaires, ouvert aux voyageurs", a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson, lundi 23 janvier.

Actuellement, les voyageurs doublement vaccinés doivent réserver un test (antigénique ou PCR) et le réaliser après leur arrivée. Celles et ceux qui ne sont pas entièrement vaccinés doivent faire un test avant leur départ, puis deux tests PCR après leur arrivée, et s'isoler 10 jours.

"Il est évident pour moi que désormais les tests aux frontières pour les voyageurs vaccinés ont perdu leur utilité."

Grant Shapps, ministre des Transports

devant le Parlement

Les voyageurs qui ne sont pas entièrement vaccinés n'auront quant à eux plus besoin de s'isoler et de réaliser un test huit jours après leur arrivée. Ils devront cependant toujours avoir été testés négatifs deux jours avant leur entrée et faire un test PCR après leur arrivée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.