Covid-19 : le Royaume-Uni fermé aux voyageurs arrivant du Danemark, à l'exception des Britanniques et résidents permanents

Les Britanniques et résidents permanents revenant du Danemark seront soumis à une quarantaine de 14 jours. Un dispositif plus strict que pour les autres destinations.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des passagers arrivent à l'aéroport d'Heathrow, à Londres (Royaume-Uni), le 29 juillet 2020.  (TOBY MELVILLE / REUTERS)

Cette nouvelle restriction est liée aux cas de Covid-19 dans des élevages de visons danois. Les voyageurs en provenance du Danemark, exceptés les Britanniques ou les résidents permanents, se verront refuser l'entrée au Royaume-Uni, a annoncé le ministère des Transports samedi 7 novembre, après la découverte par les autorités sanitaires danoises d'une mutation problématique du nouveau coronavirus provenant des visons.

A partir de 4 heures samedi (5 heures, heure française), "tous les voyageurs non Britanniques ou résidents permanents qui ont été au Danemark ou y ont transité au cours des 14 derniers jours se verront refuser l'entrée par les forces frontalières à leur arrivée", indique le ministère dans un communiqué.

Cette décision, prise "en urgence", fait suite à "la publication d'informations complémentaires par les autorités sanitaires danoises, signalant une flambée généralisée de cas de coronavirus dans des élevages de visons, basée sur une souche mutée du virus qui se propage à certaines communautés locales". Le Danemark avait suscité l'inquiétude mercredi en annonçant l'abattage massif de tous les visons du royaume – soit 15 à 17 millions d'animaux – après la découverte d'une mutation transmissible à l'homme, déjà décelée chez 12 personnes.

Une quatorzaine stricte pour les Britanniques

La mutation d'un virus est banale et souvent anodine, selon la communauté scientifique. Mais dans le cas de cette souche appelée "Cluster 5", elle implique, d'après les premières études, une moindre efficacité des anticorps humains, ce qui menace la mise au point d'un vaccin contre le Covid-19.

Les Britanniques et résidents permanents au Royaume-Uni seront autorisés à rentrer chez eux, a précisé le ministère des Transports, mais ils seront soumis à une quarantaine de 14 jours, plus stricte que pour les autres destinations soumises à ce régime. Le gouvernement supprime en effet toutes les exemptions de quarantaine dans ce cas, et demande au foyer entier de se confiner. Dans son communiqué, le ministère précise qu'il y aura des contrôles "pour s'assurer que le virus ne se propage pas au Royaume-Uni".

Ces mesures seront réexaminées dans une semaine et "susceptibles d'être modifiées rapidement si nécessaires". Elles ne concernent ni les transporteurs, ni le fret, pour qui "des annonces seront faites plus tard dans la journée", précise le ministère des Transports.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.