Covid-19 : le nombre de naissances sur un an a chuté en janvier, compromettant la thèse d'un baby-boom lié au confinement

Il faudra attendre les prochaines vagues de statistiques de l'Insee, lors des mois à venir, pour vérifier si la natalité a évolué structurellement dans un sens ou dans l'autre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La maternité de Seclin (Nord), le 9 novembre 2020. (MAXPPP)

Au moment de la mise en place du premier confinement, nombreux étaient ceux qui prédisaient une arrivée massive de "bébés Covid". Les premiers chiffres infirment cette idée : le nombre de naissances enregistrées en France en janvier a chuté de 13% par rapport à janvier 2020, une baisse inédite depuis 1975 qui "pourrait être liée" à la pandémie de Covid-19, a annoncé l'Insee jeudi 25 février.

>> Covid-19 : suivez en direct toutes les dernières actualités avec franceinfo

Les bébés nés en janvier 2021 ont été conçus au début du premier confinement, instauré à la mi-mars 2020. Or, "le contexte de crise sanitaire et de forte incertitude a pu décourager les couples de procréer" ou "les inciter à reporter de plusieurs mois leurs projets de parentalité", observe l'institut d'études statistiques.

Prudence tout de même : il faudra attendre les prochaines vagues de statistiques de l'Insee, lors des mois à venir, pour vérifier si la natalité a évolué structurellement dans un sens ou dans l'autre. Et évaluer si un baby-boom lié au confinement a eu lieu ou non.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.