Coronavirus : le moral des seniors est en berne

Depuis le confinement, beaucoup de seniors éprouvent un sentiment de solitude. Si certains ont repris une activité, d’autres pointent un manque de services et des villes non adaptées à leur situation. 

France 2

En pleine épidémie de coronavirus, les seniors demeurent sous étroite surveillance. Mais un grand nombre d'entre eux se sentent stigmatisés et mis à l'écart de la société. Les aînés tentent de faire front, entre fatalité et résignation. "Je veux marcher, je veux sortir, je vis encore, ce n'est pas parce que je suis une senior que je ne peux plus rien faire", s'insurge une retraitée. Une autre renchérit : "On a l'impression qu'on veut nous mettre, pas sous cloche, mais presque".

Le coronavirus n’est pas l’unique responsable 

Sur le plateau de France 2, la journaliste Jihane Benzina explique que 70 % des plus de 65 ans considèrent globalement que "la vie est une source de plaisir", d’après une enquête Ipsos pour un groupe de maisons de retraite. Cependant, les personnes âgées avec un faible revenu considèrent à 41 % que la vie est moins une source de plaisir. Ce chiffre qui monte à 58 % pour les personnes dépendantes. Le coronavirus n’est pas l’unique responsable de cette situation, "beaucoup de séniors pointent une ville pas assez adaptée, des services de proximité qui manquent". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme âgée portant un masque dans la rue, le 2 mai 2020 à Paris. 
Une femme âgée portant un masque dans la rue, le 2 mai 2020 à Paris.  (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)