Covid-19 : le ministère de l'Economie étudie la possibilité d'étaler ou annuler partiellement des dettes d'entreprises

Bruno Le Maire a reconnu que certaines entreprises se trouvaient "face à un mur de dettes", non pas à cause du prêt garanti par l'Etat, mais à cause des autres prêts qu'elles n'arrivent plus à rembourser à cause de leur manque d'activité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Bruno Le Maire s'exprime lors d'une conférence de presse à Paris, le 8 avril 2021. (ERIC PIERMONT / AFP)

Le ministère de l'Economie proposera "d'ici quelques semaines un dispositif de concertation et de conciliation" pour étaler ou annuler partiellement des dettes d'entreprises au cas par cas, a indiqué mercredi 14 avril Bruno Le Maire sur BFMTV. Le ministre de l'Economie a reconnu qu'il y avait des "entreprises qui sont face à un mur de dettes", non pas à cause du prêt garanti par l'Etat (PGE), mais à cause des autres prêts qu'elles n'arrivent plus à rembourser à cause de leur manque d'activité.

"Au ministère de l'Economie, on a tous les signaux d'alerte nécessaires, en liaison avec la Banque de France, pour savoir quelles sont les entreprises qui commencent à avoir un vrai problème d'endettement", a-t-il expliqué. La concertation permettra de réunir l'Etat, le commissaire aux comptes, les représentants du tribunal de commerce et les banquiers pour "qu'on dise au cas par cas, cette entreprise-là elle est en difficulté, elle est face à un mur de dette, on voit venir le problème", a détaillé le ministre. "On ne va pas attendre que l'entreprise se prenne le mur, on va regarder sa situation, l'étudier tous ensemble et voir s'il faut étaler sa dette, voire annuler sa dette en partie", a-t-il promis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.