Covid-19 : le médecin Jérôme Marty annonce porter plainte contre Nicolas Dupont-Aignan pour propos diffamatoires

Le président de Debout la France a accusé sur Twitter un grand nombre de médecins d'avoir des "milliers de morts sur la conscience" pour avoir soigné les malades du Covid-19 "en les confinant chez eux avec du doliprane".

Article rédigé par
France Bleu Occitanie - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le dirigeant des Patriotes, Florian Philippot (au centre), et le le chef de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, défilent lors d'une manifestation contre le pass sanitaire près de l'Ecole militaire, à Paris, le 7 août 2021. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Le médecin Jérôme Marty annonce sur Twitter dimanche 22 août qu'il va porter plainte contre Nicolas Dupont-Aignan pour propos diffamatoires, en tant que président du syndicat de l'Union française pour une médecine libre, rapporte France Bleu Occitanie.

La plainte vise un tweet de soutien à Didier Raoult

"Vous venez publiquement de porter la plus grave accusation qui soit à l’égard de notre corporation par des propos diffamatoires", écrit Jérôme Marty sur Twitter. La veille, Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout la France, avait écrit sur le même réseau social à propos du professeur Didier Raoult qu'il "a sauvé des vies en soignant précocement les malades : il est viré. Les autres ont des milliers de morts sur la conscience en les confinant chez eux avec du doliprane."

"Je ne vais pas vous épargner !", écrit encore Jérôme Marty. "Nous avons beaucoup accepté depuis des mois, de politiques dont vous êtes, qui se font relais de l’antiscience, des fake news, et de l’obscurantisme. Aujourd’hui vous faites plus que nous insulter, nous vous attaquons", ajoute le président de l'Union française pour une médecine libre, invitant "toutes celles et ceux" qui le souhaitent à se joindre à son dépôt de plainte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.