​​​​​​​Covid-19 : le gouvernement doit "clarifier" sa position pour que "le tourisme reparte", appelle un représentant du secteur de la location de vacances

Timothée de Roux, représentant du secteur de la location de vacances, a regretté le manque de clarté du gouvernement concernant la possibilité ou non de voyager en France lors des vacances d'hiver.

Article rédigé par
Radio France - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Remontées mécaniques à l'arrêt à la station de ski de Val d'Isère, en décembre 2020. (JEFF PACHOUD / AFP)

"Nous savons déjà que les vacances de février 2021 ne seront pas un grand cru pour le tourisme", a déploré sur franceinfo Timothée de Roux, directeur général d’Abritel-Homeway en France et président de l'Union nationale pour la promotion de la location de vacances (UNPLV).

"On souhaite que le tourisme reparte et qu'il y ait une clarification de la parole gouvernementale." Selon Timothée de Roux, "elle a un impact immédiat sur le tourisme et sur les réservations." "Dès que le Premier ministre ou le secrétaire d'État chargé du Tourisme annoncent des possibilités de voyager, instantanément, on a des réservations de dernière minute. On souhaite donc des clarifications et, idéalement, une clarification positive."

"Si les Français ont la confirmation qu'ils pourront partir, alors, nous aurons des réservations de dernière minute comme lors des vacances de la Toussaint, des vacances de Noël et des vacances d'été de l'année dernière mais tant qu'il y a une incertitude, les vacanciers, les Français, ne réservent pas," estime Timothée de Roux.

Quelques réservations malgré tout

Sur l'ensemble du secteur des locations de vacances, l'UNPLV constate une baisse des réservations. "On voit des recherches mais ça ne se concrétise pas en réservations", explique le président de l'organisme. 

"Il y a quand même des réservations, notamment dans les zones de montagne qui demeurent des destinations prisées mais c'est beaucoup moins que l'an dernier. On a aussi quelques réservations sur les zones de bords de mer mais, là aussi, on en a moins que l'an dernier. C'est de l'ordre de 50 % en moins sur l'ensemble du secteur", a précisé Timothée de Roux. "L'ensemble du secteur de la location de vacances sur l'année 2020 a perdu la moitié de ses réservations donc on peut imaginer un sérieux manque à gagner pour beaucoup de propriétaires."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.