Covid-19 : le froid sec diminue la circulation du virus, selon une étude

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : le froid sec diminue la circulation du virus, selon une étude
FRANCE 2
Article rédigé par
D. Schlienger, B. Aparis, C. Arnold, M. Lavielle, J-C. Lambard - France 2
France Télévisions

Le coup de froid qui s’abat sur la France pourrait-il avoir l’avoir l’avantage de freiner la propagation du virus ? Selon l’étude d’une filiale de Météo France, le virus circule moins dans l’air en dessous de -3°C.

Le froid peut-il empêcher le virus de circuler ? À Strasbourg (Bas-Rhin), samedi 13 février, beaucoup l’espèrent. "Les gens vont peut-être moins sortir", hasarde un passant. Une filiale de Météo France s’est intéressée aux gouttelettes dans l’air sur lesquelles s’accroche le virus. Les chercheurs ont mis au point un indice climatique en croisant l’humidité et la température. Résultat : entre -3°C et 13°C, et entre 60 à 90% d’humidité, les gouttelettes restent en suspension et favorisent la circulation du virus, ce qui ne serait pas le cas par fortes chaleurs ou par un froid très sec.

Les gouttelettes tombent au sol

"En dessous de -3°C à -4°C, les aérosols ont du mal à rester en suspension et vont tomber très rapidement, et cela pourrait diminuer la capacité de ces gouttelettes à transmettre le virus", explique Alix Roumagnac, président de Predict Services. L’étude se base sur la première vague à travers le monde et correspond à l’expérience du docteur Jean-Paul Hamon, médecin généraliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.