Covid-19 : le couvre-feu a-t-il encore un sens ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : le couvre-feu a-t-il encore un sens ?
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les indicateurs sanitaires sont au vert en France, tandis que la vaccination progresse. Alors que les Français sont de moins en moins disciplinés, le premier match de l'équipe de France durant l'Euro, mardi 15 juin, devrait faire office de test. 


Les Français peuvent désormais profiter de diners en terrasse ensoleillée, ou de leur liberté retrouvée, bien qu'elle soit toujours très encadrée. Pour certains, le couvre-feu est de plus en plus difficile à respecter. "On a hâte de plus contrôler notre montre, de plus devoir tout calculer", commente une jeune femme. Durant le week-end du samedi 12 et dimanche 13 juin, des fêtes improvisées bravant le couvre-feu, sans geste barrières, ont eu lieu, notamment à Paris. 

Supprimer le couvre-feu ? 

Les autorités craignent de revoir des scènes de liesse, comme celle tournée à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) après un match de rugby. La rencontre de football France-Allemagne, mardi 15 juin, inquiète un restaurateur, qui la diffusera dans son bar : "Soit on met les clients dehors, soit la police nous dira de fermer. Mais s'il y a 300 personnes, on ne va pas dire aux 300 personnes, 'non, il faut y aller.'" Le couvre-feu doit prendre fin le 30 juin prochain, si la situation sanitaire le permet. Son utilité fait débat. "Aujourd'hui le couvre-feu à 23 heures n'a plus tellement de sens, il faudrait l'arrêter, estime le médecin Damien Mascret. De toute façon on sait très bien que les gens vont continuer à se rencontrer les uns et les autres, en milieu clos, donc il vaut mieux qu'ils soient dehors que dedans." 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.