Covid-19 : le Brésil a perdu le contrôle de l’épidémie

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : le Brésil a perdu le contrôle de l’épidémie
France 2
Article rédigé par
D.Schlienger, A.Boulet - France 2
France Télévisions

La troisième vague de l’épidémie frappe durement le Brésil : plus de 4 000 personnes décèdent chaque jour dans le pays. Pourtant, le président, Jair Bolsonaro, ne veut pas confiner.

Le Brésil est actuellement le pays qui compte le plus de morts du Covid-19 chaque jour, jusqu’à 4 000, soit trois personnes par minute. Dans un cimetière de São Paulo, les enterrements ont même lieu de nuit, faute de temps pour s’occuper de tous les morts pendant la journée. Les secours multiplient les interventions dans les quartiers populaires de Rio de Janeiro, souvent pauvres. La panique gagne les habitants. "J’imagine déjà mes poumons complètement encombrés, j’ai peur de devoir être hospitalisée, et après d’être intubée", pleure une femme positive au Covid-19, alors que des équipes médicales, venues chez elle en tenue de protection complète, tentent de la rassurer.

Le président ne veut pas de confinement

Le système hospitalier est débordé. Des patients décèdent dans les couloirs, faute de lit. Le nombre de cas de variants explose, mais aucun confinement national n’a été décrété. À Rio, les restaurants, bars et plages ont même rouvert. Le président, Jair Bolsonaro, défend sa stratégie. La crise de la faim s’ajoute à la crise sanitaire. La pandémie a fait plus de 351 000 morts au Brésil en un an, le pire bilan au monde après les États-Unis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.