Covid-19 : l’assouplissement des règles dans les Ehpad "est le bienvenu", estime l'association des directeurs au service des personnes âgées

"À titre exceptionnel", les sorties des résidents seront facilitées pour qu'ils puissent retrouver leur famille. Cet assouplissement "montre aux personnes âgées qu’elles sont comme tous les citoyens français", se félicite Romain Gizolme, directeur de l'AD-PA.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une personne âgée assise à une table, dans un Ehpad. Photo d'illustration. (ST?PHANIE PARA / MAXPPP)

L'assouplissement des règles dans les Ehpad pour les fêtes de fin d'année "était attendu et est le bienvenu", a déclaré dimanche 13 décembre sur franceinfo Romain Gizolme, directeur de l'AD-PA, l'Association des directeurs au service des personnes âgées. Le gouvernement a annoncé samedi que les résidents allaient être autorisés à sortir des Ehpad, à condition qu’ils réalisent un test PCR et qu’ils restent isolés pendant sept jours à leur retour. Il s'agit aussi de multiplier les visites familiales dans les établissements et d'autoriser davantage d'activités festives, en pleine épidémie de Covid-19.

Cet assouplissement "montre aux personnes âgées qu’elles sont comme tous les citoyens français, qu’elles peuvent bénéficier des mêmes assouplissements que l’ensemble des Français en cette période. Cela montre aussi aux professionnels que la ministre déléguée à l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, entend les analyses et les préconisations du secteur", estime Romain Gizolme. Après une longue période de restrictions, "les personnes âgées et les familles étaient très attachées à ce que ce temps de fête puisse être un moment où on a le sentiment de pouvoir se retrouver plus facilement et de pouvoir prendre plus de temps ensemble."

"Il fallait trouver le meilleur équilibre entre la nécessité de préserver la santé physique et la nécessité de préserver la santé psychique des personnes âgées qui vivent en établissement, comme pour celles qui vivent à domicile."

Romain Gizolme, directeur de l'AD-PA

à franceinfo

Les résidents qui pourront sortir des établissements pour un ou plusieurs jours seront soumis à un test PCR et à un temps d'isolement afin d'éviter qu'ils ne ramènent le virus dans les Ehpad. "Ça peut être effectivement une façon de rester aussi vigilant d'un point de vue sanitaire", commente le directeur de l'AD-PA. 

Romain Gizolme salue aussi le retour de certaines activités collectives. "Ça va dans le bon sens", car "l'ensemble des professionnels ont à coeur dans le cadre de leurs exercices, d'amener le plus de vie possible et le plus de vie sociale aux personnes âgées qu'ils accompagnent."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.