Covid-19 : la députée socialiste Valérie Rabault attend qu'Emmanuel Macron "donne un mode d'emploi pour l'été"

Le chef de l'Etat va s'exprimer ce lundi soir pour faire le point sur l'épidémie de coronavirus qui connait en ce moment un rebond. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Valérie Rabault, en juillet 2020, à l'Assemblée nationale.  (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

Valérie Rabault, députée PS du Tarn-et-Garonne et présidente du groupe socialistes et apparentés à l’Assemblée nationale, dit attendre lundi 12 juillet sur franceinfo que "le président de la République donne un mode d'emploi pour l'été" lors de son allocution ce lundi soir alors que la France fait face un regain de l'épidémie de Covid-19. Le variant Delta, 60% plus contagieux que le variant Alpha, est devenu majoritaire.

>>> Covid-19 : face au risque de 4e vague, l'Elysée envisage de rendre le pass sanitaire obligatoire pour les restaurants et cinémas

"Face à une situation sanitaire d'une extrême complexité, on a besoin d'un mode d'emploi clair", a affirmé Valérie Rabault. Le chef de l'État pourrait annoncer la vaccination obligatoire notamment pour le personnel soignant. La députée PS est d'accord "sur le principe", mais, selon elle, des questions restent en suspens : "Qu'est-ce qui va se passer si jamais il y a un trop fort refus ?" 

La députée du Tarn-et-Garonne a rencontré le Premier ministre Jean Castex en tant que présidente de groupe parlementaire : "Je lui ai dit, discutez déjà avec les représentants des personnels soignants. Je ne sais pas s'il l'a fait ou pas. Et deuxièmement, on déploie un mode d'emploi sur l'été, ce qui, à mon avis, permet d'avoir une discussion avec les uns et les autres", dit-elle.

"Quand on a à choisir entre être confiné ou avoir une vie où on se vaccine et on joue le jeu du pass sanitaire, je préfère la deuxième solution."

Valérie Rabault

à franceinfo

"Ce n'est pas tout ou rien dans la vie, poursuit Valérie Rabault. Il faut faire un choix dans une situation sanitaire qui n'est pas stabilisée du tout. Donc, face au risque d'un reconfinement, sans hésitation, je préfère, et de loin et la vaccination et le pass sanitaire", a-t-elle affirmé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.