Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : la Cour des comptes pointe les "imprécisions" du recensement des malades et des lits d'hôpitaux

La Cour des comptes a relevé, jeudi, "les nombreuses incertitudes et imprécisions" dans la collecte d'informations des hôpitaux sur le nombre de malades du Covid-19.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une soignante prend en charge un patient atteint du Covid-19, à l'hôpital Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 8 février 2021. (BERTRAND GUAY / AFP)

Le rapport est cinglant pour l'exécutif. La Cour des comptes a relevé, jeudi 18 mars, "les nombreuses incertitudes et imprécisions" dans la collecte d'informations des hôpitaux sur le nombre de malades du Covid-19 et de lits disponibles, données servant pourtant de base à la politique sanitaire nationale. Dans son rapport annuel, la Cour a étudié la réaction des établissements de santé face à la première vague de Covid-19 dans une zone très touchée, la Franche-Comté, et une région plus épargnée, la Nouvelle-Aquitaine.

Elle y pointe notamment "les nombreuses incertitudes ou imprécisions qui entourent le système de collecte et les remontées d'informations servant de fondement aux décisions stratégiques nationales, tant sur la comptabilisation des malades que sur celle des capacités disponibles".

Un système informatique inadapté

Le rapport met en lumière des systèmes de codification complexe qui, par exemple, imposaient de ne comptabiliser que les malades pour lesquels "un diagnostic a été clairement établi", excluant les cas de suspicion de Covid.

De plus, l'outil informatique utilisé pour faire le recensement des malades était celui "conçu et déployé pour répertorier les victimes des attentats de Paris de novembre 2015". Selon la Cour, ce système est donc inadapté, "pas conçu pour être utilisé dans la durée" et il a nécessité de nombreuses saisies manuelles.

Le recensement des lits d'hôpitaux, et notamment de réanimation, un élément crucial pour la politique sanitaire nationale, a aussi souffert d'imprécisions, selon la Cour des comptes. Elle souligne "la faiblesse" de l'outil informatique "répertoire opérationnel des ressources". Le rapport donne l'exemple du CHU de Poitiers (Vienne), qui a d'abord déclaré 37 lits de réanimation, puis 53, voire 65, "soit presque du simple au double" en changeant de modes de calcul.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.