Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : l'industrie du cinéma à l'arrêt

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : l'industrie du cinéma à l'arrêt
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

"James Bond" et "Mulan" repoussés, "Sonic" annulé en Chine. Le septième art tourne au ralenti à cause du Covid-19.

James Bond a enfin trouvé un ennemi à sa taille. À cause de l'épidémie de Covid-19, le plus célèbre des agents secrets britanniques a dû rendre les armes. Le nouveau film de ses aventures, Mourir peut attendre, le dernier avec Daniel Craig dans le costume de 007, devait initialement sortir le 2 avril. À cause du nouveau coronavirus, il a dû être repoussé au mois de novembre. À l'image de ce long-métrage, c'est toute l'industrie du cinéma qui est frappée par l'expansion mondiale du virus.

Les cinémas chinois fermés

De nombreuses sorties sont ainsi repoussées, des tournages prennent aussi du retard. Hollywood a été forcé de revoir ses plans, notamment en Chine, un important marché. Dans le foyer mondial du coronavirus, la sortie du film Sonic, qui fait un carton en Europe et aux États-Unis, a tout bonnement été annulée. La crainte, c'est la sortie du Mulan de Disney, film calibré pour le public chinois et qui a couté 200 millions de dollars, alors que les cinémas chinois sont tous fermés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.