Covid-19 : l'Allemagne durcit ses conditions d'entrée, coup dur pour les frontaliers de Moselle

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : l'Allemagne durcit ses conditions d'entrée, les habitants transfrontaliers de Moselle vont devoir s'adapter
France 3
Article rédigé par
M. Bougault, C. Schaffner, C. Tixier, E. André, H. Strobel, France 3 Lorraine, P. Bouchetou - France 3
France Télévisions

Chaque jour, quelque 16 000 habitants de Moselle traversent la frontière pour aller travailler en Allemagne. À partir de mardi 2 mars, les déplacements vont toutefois devenir beaucoup plus compliqués. Berlin exige des tests négatifs de moins de 48 heures et une raison impérative pour entrer sur le territoire allemand. 

Traverser la frontière avec l’Allemagne pour se rendre sur son lieu de travail, telle est la situation que vivent quelque 16 000 habitants de Moselle chaque jour. Cependant, Berlin a décidé de durcir ses conditions d’entrée. Il faudra présenter un test négatif au Covid-19 de moins de 48 heures, à partir de mardi 2 mars à minuit, ainsi qu’une raison impérieuse de venir sur le territoire allemand.

Des habitants dans l'incertitude

C’est un casse-tête pour une jeune mère de famille qui vit en France, car sa fille est placée en crèche en Allemagne. "Cela va poser des problèmes, car on ne sait pas comment la ramener, qui va la chercher et comment ça va fonctionner. Souvent, c’est mon père et les beaux-parents qui vont la chercher", témoigne-t-elle. Le quotidien de coiffeuses françaises qui travaillent en Allemagne va aussi être chamboulé. "Si ça avait été un test par semaine, ça aurait été gérable, mais là, un test tous les deux jours, je ne vois pas du tout comment ça va se passer", estime l’une d’entre elles.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.