Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : " Il ne faut pas céder à la psychose", estime la députée LR Annie Genevard

Alors qu'en France, près de 949 personnes sont officiellement touchées par le coronavirus et 16 en sont morts, Annie Genevard, députée Les Républicains du Doubs et vice-présidente de l’Assemblée nationale, estime qu'il ne faut pas préjuger d'une "catastrophe à venir".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Annie Genevard, à l'Assemblée nationale, le 7 mars 2018. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Annie Genevard, députée Les Républicains du Doubs, vice-présidente de l’Assemblée nationale, a appelé dimanche 8 mars sur franceinfo à ne "pas céder à la psychose" alors que l'Italie vient de mettre en quarantaine plus 15 millions d'habitants d'une partie du nord de l'Italie. En France, près de 949 personnes sont officiellement touchées par le coronavirus et 16 en sont morts.

franceinfo : Pourquoi la France n'applique pas les mêmes mesures qu'en Italie ?

Annie Genevard : Le parti pris en France n'est pas tout à fait le même. La situation non plus. Il faut le dire. Des consignes de prudence sont données en permanence. Des informations également qui alertent l'ensemble de la population. Je pense que si on passe au niveau 3, ce qui est probable dans les jours qui viennent, on aura des consignes un peu plus strictes. Mais de là à mettre en quarantaine plusieurs millions de personnes, je pense que, et très heureusement pour les Français, la situation n'en est pas là.

Pensez-vous que le gouvernement ne souhaite pas passer au stade 3 pour ne pas paniquer la population ?

Il convient de faire confiance à ceux qui ont en charge la gestion de cette crise. Il me semble qu'il faut certaines conditions pour que le passage au niveau 3 s'opère. Probablement, nous nous en approchons. Ce qui veut dire qu'un certain nombre de rassemblements seront désormais interdits. Des précautions supplémentaires seront à prendre. Moi, je trouve que les Français jusqu'à présent se comportent de façon responsable, attentive. On le voit bien un peu partout. Chacun circule avec son petit de gel hydroalcoolique à la main. Voilà, les précautions sont prises. Il ne faut pas préjuger d'une catastrophe à venir. Il ne faut pas céder à la psychose.

La députée de la République en marche de Haute-Garonne, Elisabeth Toutut-Picard, a été contaminée par le Coronovirus. Quelle est la situation au Palais Bourbon ?

Sur les trois personnes qui sont atteintes par le coronavirus, une est dans une situation en effet sérieuse. Notre collègue député d'Alsace Jean-Luc Reitzer. Les deux autres personnes ne sont pas hospitalisées. Les symptômes sont légers. Elles sont placées évidemment en quarantaine. De même que les autres personnes pour lesquelles il y a un dépistage en cours. Quatre personnes ont fait l'objet d'un test négatif, donc les choses sont suivies avec beaucoup d'attention et un grand sens des responsabilités de la part des députés et des personnels concernés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.