Vidéo Covid-19 : il faut aussi vacciner les "premiers de corvée" estime Alexis Corbière

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

La député La France insoumise de Seine-Saint-Denis estime qu'il ne faut pas seulement prendre en compte "le critère de l'âge des habitants" dans la stratégie de vaccination, notamment dans son département.

La Seine-Saint-Denis est la lanterne rouge en matière de vaccination, alors que c'est "le département où il y a le taux de mortalité le plus important" lié au Covid-19, a déploré dimanche 21 mars sur franceinfo le député La France insoumise Alexis Corbière.

>> Suivez en direct les dernières informations sur la pandémie de Covid-19

"On me répond c'est normal, c'est un des départements où il y a le plus de jeunes", a expliqué le député. Selon lui, la stratégie vaccinale qui priorise la vaccination des plus âgés est défavorable de fait pour son département. "Il ne faut pas seulement avoir le critère de l'âge des habitants", déclare-t-il, appelant à "tenir compte du fait que les habitants de mon département sont aussi des premiers de corvée, ceux qui vont travailler, ceux qui se déplacent le plus, il faut en tenir compte."

Alexis Corbière s'est par ailleurs montré critique sur le vaccinodrome qui doit être mis en place dans les prochains jours au Stade de France. Il "ne règle pas" le "problème" des "centres de vaccination de proximité", estime le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis. Selon lui, "quelqu'un de 80 ans ne va pas se balader pour aller au Stade de France s'il met une heure, une heure et demie pour y aller" et rappelle que sur "40 villes de Seine-Saint-Denis, il n'y en a que 21 qui ont un centre de vaccination."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.