Covid-19 : Fête de la Musique, à qui la faute ?

Les rassemblement de foules compactes  à l'occasion de la Fête de la Musique posent a posteriori la question de la pertinence de son maintien. 

Fallait-il interdire purement et simplement la Fête de la Musique ? Les médecins et les scientifiques se disent inquiets des conséquences potentielles des rassemblements spontanés de dimanche 21 juin, des foules compactes à Paris et en région, sans respect des distanciations. Le gouvernement estime qu'on ne peut pas mettre un policier derrière chaque Français. À chacun donc de prendre ses responsabilités.

Impossible de faire respecter les distanciations

"Personne n'ose dire la réalité. C'est-à-dire qu'on dit aux gens : 'Allez faire la Fête de la Musique, mais gardez vos distances'. On sait que c'est strictement impossible", explique le Pr Gilbert Deray, néphrologue et chef de service à La Pitié-Salpêtrièe (Paris). Selon lui il était aussi impossible de faire respecter le port d'un masque. "C'est en fait une apothéose de messages contradictoires", assure-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fêtards dansent au Jardin Villemin, dans le 10e arrondissement de Paris, le 21 juin.
Des fêtards dansent au Jardin Villemin, dans le 10e arrondissement de Paris, le 21 juin. (ABDULMONAM EASSA / AFP)