Covid-19 : en station de sports d'hiver, les vacanciers s'adaptent aux contraintes sanitaires

Les premiers vacanciers sont arrivés à La Pierre Saint Martin (Pyrénées-Atlantiques) pour des vacances sous couvre-feu. Mais ils profitent de la neige et s'adaptent aux restrictions sanitaires.

Article rédigé par
Farida Nouar - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Faute de remontées mécaniques, Morgane et ses amis ont choisi la luge et profitent du peu de vacanciers pour dévaler la piste à La Pierre Saint Martin, le 5 février 2021. (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)

L'avantage d’arriver avec un jour d’avance, c'est d'avoir la piste pratiquement pour soi. Morgane et ses amis viennent de Bordeaux pour une semaine de vacances à la station de sports d'hiver de La Pierre Saint Martin (Pyrénées-Atlantiques). Et il n'y a pas une minute à perdre ! "On s'est trouvé une petite piste plutôt sympa, on descend, on remonte, ça nous fait faire un peu de sport", se réjouit-elle. Des descentes, pas en ski mais en luge, faute de remontées mécaniques, fermées à cause de l'épidémie de Covid-19. Mais Morgane n’est pas frustrée pour autant : "Il y a d'autres alternatives, la luge, on a fait des raquettes, randonnées, c'est sympa quand même."

>> Covid-19 : les vacances peuvent-elles favoriser la propagation de l'épidémie ?

Habituellement, c'est la période où les stations de ski font le plein, mais sans restaurants ouverts pour manger une petite raclette, sans cafés et bars où boire un petit chocolat chaud en rentrant des pistes... et surtout sans remontées mécaniques. Sur la piste enneigée, deux habituées en doudounes colorées, Annie et Marie-Jo, venues de Mauléon, à une heure de la station. Elles sont prêtes à partir faire de la raquette. "C'est de la neige de printemps, elle est molle parce qu'il y a eu beaucoup de vent, et puis ça s'est drôlement radoucit, remarque Marie-Jo. Elle devait justement aller au ski cette semaine dans les Alpes, "et puis manque de pot, les remontées sont fermées donc ce n'est pas la peine d'aller jusque dans les Alpes pour aller voir la neige, alors du coup des raquettes dans le coin. On se fait plaisir comme ça."

"Il fallait laisser les remontées mécaniques ouvertes et fermer les grands magasins. On est au grand air et puis il y a de la place, on ne risque rien là quand même."

Annie

à franceinfo

"Viens ici !" lance un randonneur à Jimmy, son épagneul. Il revient d'une balade en ski de randonnée avec ses amis. Mais avant de rentrer à la maison, "on va casser la croûte, boire un petit coup de rouge !", lance-t-il joyeusement. Ces skieurs de randonnée aguerris tiennent à prévenir les vacanciers nombreux a être tentés par cette pratique pour remplacer le ski de piste. "Il faut quand même avoir un minimum d'entraînement, explique l'un d'entre-eux. Je pense qu'ils vont rester prudents et ne pas prendre le risque d'aller faire du hors piste dans des domaines sauvages." Au risque d’accaparer les secours et d’occuper les urgences, ajoutent-ils, alors qu’ils luttent contre l’épidémie de Covid-19.

Reportage à la station de La Pierre Saint Martin de Farida Nouar
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.