Covid-19 : en Chine, des bus transformés en centre de vaccination pour accélérer la campagne

Le véhicule, équipé d'un système de reconnaissance faciale, sillonne les rues de Pékin pour permettre à tous ceux qui le veulent de se faire vacciner.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
A Pékin, les habitants font la queue pour se faire vacciner contre le Covid-19 dans un bus, le 7 avril 2021. (GREG BAKER / AFP)

175 millions de doses administrées contre le Covid-19 à 1,4 millions de Chinois. Le nombre de personnes vaccinées n'est pas suffisant aux yeux des autorités chinoises. Alors pour inciter la population à se faire piquer, des bus de vaccination ont fait leur apparition dans les rues de Pékin, dans des lieux très fréquentés.

"Scannez le Q/R code pour une vaccination sur place", explique une infirmière à un homme qui s'approche de l’énorme bus garé au pied de la cité interdite. Les candidats à la vaccination se frayent un chemin dans la foule des touristes chinois qui vont visiter l'ancien palais impérial.

Des bons de réduction pour les personnes vaccinées

La vaccination est faite à l’abri des regards, à l’intérieur du bus qui est équipé d’un système de reconnaissance faciale. Chen Xiao Kun, un livreur, en sort pour remonter immédiatement dans son triporteur : "C'est rapide, ça prend dix minutes. Après l'injection je suis resté en observation 30 minutes. C'est très pratique, c'est près de chez moi. J'ai eu la première dose dans un cabinet médical. Et la deuxième dose ici."

Un volontaire est là en renfort de l’équipe médicale. Il donne des conseils à la sortie : "Cet après-midi vous venez avec votre carte d'identité. Après la vaccination, pendant 24 heures, pas de douche, pas d'alcool, il faut boire beaucoup d'eau chaude". Des bons de réductions dans les magasins sont aussi offerts aux personnes vaccinées. Le rythme des vaccinations est source d’inquiétude reconnaissait le mois dernier les autorités sanitaires. Avec ces mesures d’inictation, la Chine espère avoir vacciné 40% de sa population d’ici fin juin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.