Covid-19 : Jean Castex s'adresse aux parlementaires, Emmanuel Macron reçoit les ministres concernés

Une réunion en visioconférence avec les groupes parlementaires de l'Assemblée nationale et du Sénat aura lieu avec le Premier ministre, avant une réunion de ministres avec le chef de l'État concernant la campagne de vaccination. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'une conférence de presse à Paris, le 7 janvier 2021. (LUDOVIC MARIN / AFP)

La semaine qui débute s'annonce décisive sur le front du Covid-19. Alors que plusieurs cas du variant britannique du coronavirus ont été détectés en France notamment à Marseille et dans les Hautes-Alpes, l’exécutif va à nouveau enchaîner les rendez-vous à Matignon et à l'Elysée.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct.

D'abord va se tenir lundi 11 janvier au matin un "comité de liaison parlementaire" en visioconférence, entre le Premier ministre Jean Castex et les chefs de groupe parlementaires, ceux de l'Assemblée nationale puis du Sénat, a appris franceinfo dimanche auprès de Matignon. Il sera suivi dans l'après-midi d'une réunion sur la stratégie de vaccination, autour du chef de l'État, avec les principaux ministres concernés, a indiqué l'Élysée à franceinfo, alors que les premières doses du vaccin Moderna sont livrées à partir de lundi 11 janvier pour renforcer la capacité vaccinale dans les zones les plus touchées par l’épidémie

Les conséquences du Jour de l'An en France attendues

La soirée du Nouvel an va-t-elle provoquer une troisième vague ? Le variant britannique du virus est-il hors de contrôle en France ? Deux questions cruciales auxquelles le gouvernement aura des réponses dans les tout prochains jours. À Matignon, on avoue que le Premier ministre est "impatient" de connaître les conséquences du 31 décembre, que Jean Castex redoute depuis des semaines. 

 
"Il est encore trop tôt pour savoir s’il faut durcir les mesures au niveau national", assure-t-on au ministère de la Santé. "Mais si l’épidémie redécolle, elle peut redécoller très vite", prévient un proche d’Olivier Véran, qui s’inquiète aussi de voir que les services de réanimation ne désengorgent pas rapporte France Inter . 

Couvre-feu anticipé, reconfinement ?

Dans ces conditions, tous les scénarios sont envisagés, répète le gouvernement. Un conseiller évoque même l’hypothèse d’un couvre-feu à 18 heures étendu à tout le pays. Quant à un troisième confinement ? Dans les ministères, on est convaincu qu’il peut encore être évité. Mais on se souvient aussi qu’Emmanuel Macron avait décidé de reconfiner très tôt, en octobre, ce dont l’exécutif ne cesse de se féliciter depuis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.