Covid-19 : des confinements locaux envisagés au cas par cas

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
conseil de défense
France 2
Article rédigé par
G. Halard - France 2
France Télévisions

Un Conseil de défense a lieu à l’Elysée mercredi 3 mars. Il n’y aura pas d’allégement des restrictions contre le Covid-19 avant un mois minimum. Un confinement le week-end est envisagé dans les 20 départements en surveillance renforcée.  

Un Conseil de défense a lieu mercredi 3 mars à l’Elysée, d’où s’exprime en direct mercredi matin la journaliste de France Télévisions, Guillemette Halard. A priori, ce sera un traitement au cas par cas en fonction de la situation dans chacun des 20 départements en surveillance renforcée. Ces derniers jours, des concertations ont eu lieu entre les préfets et des représentants de l’Etat.

Encore un mois de restrictions minimum

Parmi les pistes évoquées, un confinement le week-end avec une autorisation de sortie d’une heure dans un rayon de 5 km, la fermeture des parcs et jardins publics et celle des commerces non alimentaires de plus de 5 000 mètres carrés.

Des mesures difficiles à accepter, alors si la situation de l’épidémie de Covid-19 se stabilise ou s’améliore, il n’y aura pas de restrictions supplémentaires, mais si elle s’aggrave il y aura un tour de vis. Seule certitude, au niveau national, il n’y aura pas d’allégement des restrictions avant quatre à six semaines. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.