Covid-19 : de plus en plus de patients jeunes en réanimation

Publié Mis à jour
Covid-19 : de plus en plus de patients jeunes en réanimation
France 3
Article rédigé par
F. Donjon, D. Segal, G. Marlier - France 3
France Télévisions

"En France actuellement, un patient est admis en réanimation toutes les dix minutes, jour et nuit." Ce sont les mots du ministre de la Santé, Olivier Véran, qui prévoit le pic de la cinquième vague pour le mois de janvier, si rien ne change. 

Après une accalmie de quelques mois, de nouveaux patients arrivent en service de réanimation, mais leur profil a changé. Christophe n’a pas voulu du vaccin. La quarantaine et sans aucun facteur de risque, il se croyait à l’abri. Aujourd’hui en soins intensifs, ce professeur des écoles a changé de discours. "J’ai échappé au Covid pendant un an et demi, et comme je travaille avec les enfants, je n’y ai plus échappé. Faites-vous vacciner", conseille-t-il.

Un réel danger pour les non-vaccinés

Une prise de conscience tardive, avec des conséquences pour les soignants. Aurélie Lecusson, infirmière en réanimation, est inquiète. "On ne voit pas le bout du tunnel. On a eu un espoir, il n’est plus là", déplore-t-elle. Lors de cette cinquième vague, les hospitalisations concernent davantage les 30-50 ans. Et pour les non-vaccinés, le danger est bien réel. "L’enseignement actuel c’est l’atteinte de sujets jeunes, encore une fois inattendue", prévient Roland de Varax, chef du service réanimation à l’hôpital de Mâcon. La hausse rapide du taux d’incidence en Saône-et-Loire a contraint l’hôpital à rouvrir 24 lits supplémentaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.