Covid-19 : de nouveaux confinements locaux en Chine face à l'augmentation des contaminations

A l'échelle nationale, le pays a recensé 450 nouveaux cas. Assez pour déclencher de nouvelles mesures drastiques.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme passe devant un centre de dépistage du Covid-19 à Guangzhou (Chine), le 8 juillet 2022.  (STRINGER / ANADOLU AGENCY / AFP)

Plusieurs millions de personnes sont concernées. De nouveaux confinements ont été décrétés dans plusieurs régions en Chine, alors que le pays enregistre, samedi 16 juillet, son plus grand nombre de cas de Covid-19 depuis le mois de mai. Au total, 450 nouveaux cas, pour la plupart asymptomatiques, ont été enregistrés à l'échelle du pays.

Cette hausse des contaminations a entraîné cette semaine l'adoption de nouvelles restrictions dans plusieurs régions du pays. Lanzhou, la capitale de la province de Gansu, a ainsi ordonné mercredi à ses 4,4 millions d'habitants de rester chez eux. Un des comtés de la province d'Anhui (est) est confiné depuis vendredi.

Une stratégie "Zéro Covid"

Plus tôt dans la semaine, un confinement général a été imposé à Wugang, après la découverte d'un seul cas de Covid-19. A Beihai, dans la province de Guangxi, les autorités ont annoncé samedi des confinements partiels dans deux districts comptant plus de 800 000 habitants.

La Chine est le dernier grand pays du monde à poursuivre l'objectif d'éliminer l'épidémie au moyen de confinements, de longues quarantaines et de tests de masse. Le variant Omicron, qui se propage plus rapidement, constitue un défi majeur pour cette politique "Zéro Covid" de la Chine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.