Covid-19 : dans quels cas faut-il respecter une "quarantaine" ou un isolement sur le sol français ?

Jean Castex a annoncé mardi la suspension de tous les vols entre le Brésil et la France, pour limiter la propagation d'un variant réputé plus dangereux. Même si les voyages entre la France et l'étranger sont fortement déconseillés, plusieurs cas de figure imposent des périodes d'isolement pour ne pas aggraver la situation sanitaire. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Des passagers sont assis dans des sièges du terminal 2E de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, près de Paris, le 18 mars 2021. (ERIC PIERMONT / AFP)

Freiner les inquiétudes autour du variant du Covid-19 identifié au Brésil. Paris a décidé de suspendre "jusqu'à nouvel ordre" tous les vols entre le Brésil, où l'épidémie de Covid-19 fait rage, et la France, a annoncé Jean Castex, mardi 13 avril, après que plusieurs médecins ont réclamé des mesures plus drastiques. Mais quelles sont, en France, les règles d'isolement à respecter et par qui ? Franceinfo refait le point. 

Pour les personnes qui arrivent de l'étranger : un test RT-PCR négatif et sept jours d'isolement 

La règle générale est la restriction des voyages, sauf motif impérieux. Selon le site du ministère des Affaires étrangères, les voyageurs en provenance d'un pays de l'espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) doivent être munis d'un test RT-PCR négatif de moins de 72 heures pour arriver en France. Il leur est ensuite recommandé de s'isoler sept jours, mais sans obligation.

Les voyageurs en provenance d'un pays extérieur à l'espace européen doivent, de la même façon, présenter le résultat négatif d'un test RT-PCR réalisé moins de 72 heures avant le vol. Par une attestation, ils s'engagent en outre sur l'honneur à s'isoler pendant sept jours une fois arrivés en France, puis à refaire un deuxième test de dépistage virologique (RT-PCR) à l'issue de cette période de sept jours. C'est cet engagement sans contrainte qui fait polémique.

Enfin, les voyageurs qui doivent se rendre en France pour motif impérieux, sans avoir pu réaliser de test RT-PCR avant leur départ, peuvent solliciter une dispense de présentation de ce test au départ. Ils se "verront imposer un test à l'arrivée en France", selon le Quai d'Orsay, et "devront rester à l'isolement pendant sept jours dans un hôtel figurant sur une liste arrêtée par les autorités françaises. Les frais de cette quarantaine seront à la charge des voyageurs".

Pour les personnes testées positives : 10 jours d'isolement minimum

Si vous êtes testé positif au Covid-19 et que vous avez des symptômes, vous devez respecter un isolement de 10 jours, rappelle le site du ministère de la Santé. Concrètement, il s'agit donc de ne pas sortir de chez soi, ne pas recevoir d'autres personnes qu'un soignant à son domicile et d'éviter autant que possible les contacts avec les autres habitants du foyer.

Même obligation de rester 10 jours à l'isolement si vous êtes testé positif sans symptômes. Avec une petite nuance : si des symptômes (toux, fièvre, courbatures...) apparaissent lors de votre quarantaine, ils marquent le départ d'une nouvelle période de 10 jours en isolement. Enfin, si au bout de 10 jours vous n'avez plus ni fièvre ni symptômes, vous pouvez rompre votre isolement, tout en évitant pendant une semaine supplémentaire les contacts avec des personnes présumées vulnérables. 

Il n'y a pas de contrôle, mais un accompagnement de l'Assurance-maladie qui doit vous contacter deux fois sur la période de 10 jours et s'assurer que l'isolement se déroule dans de bonnes conditions. Elle propose également une visite à domicile réalisée par un infirmier libéral, à laquelle vous pouvez donner ou non votre accord.

Pour les cas contacts : sept jours d'isolement si le test est négatif

Les cas "contacts jugés à risque" (PDF) parce qu'ils ont fréquenté une personne positive au Covid-19 doivent faire immédiatement un test antigénique. Si celui-ci est négatif, ils passent sept jours en quarantaine et refont un test le septième jour. Si ce test est négatif, ils sortent de l'isolement. En revanche, s'ils sont testés positifs, que ce soit au début ou à la fin de cette période, ils basculent dans un isolement de 10 jours (voir cas précédent). 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.