Covid-19 à Wuhan : la piste de l’accident de nouveau reconsidérée ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 à Wuhan : la piste de l’accident de nouveau reconsidérée
FRANCEINFO
Article rédigé par
A.Jolly, V.Vilar, L.Beaujour, N.Jauzon - franceinfo
France Télévisions

Une thèse avait vu le jour au sujet de l’origine du Covid-19, laissant supposer que certains scientifiques chinois avaient accidentellement laissé s’échapper un coronavirus des laboratoires de Wuhan (Chine). D’abord écartée, cette idée devrait être relancée selon plusieurs scientifiques.

Comment est né le Covid-19 ? Cette question se pose depuis plus d’un an désormais. Une hypothèse avait laissé entendre qu’un coronavirus s’était accidentellement échappé d’un des laboratoires de Wuhan (Chine). Cela avait ensuite été démenti par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui avait effectué une mission très encadrée en Chine. "Nos recherches suggèrent que la thèse du laboratoire est hautement improbable pour expliquer l’émergence du virus dans la population humaine", avait déclaré Peter Ben Embarek, chef de la délégation de scientifiques envoyée par l’OMS en Chine, le 9 février dernier. Mais une récente tribune appelle à reconsidérer cette idée.

Un manque de transparence

Dans la prestigieuse revue Science, une vingtaine de scientifiques estiment que "la thèse de l’accident reste viable. (…) Une plus grande clarté sur les origines de cette pandémie est nécessaire". Ils se basent notamment sur les doutes entourant le RaTG13. Semblable à 96% au Covid-19, ce coronavirus a été prélevé une première fois en 2013 au sud-ouest de la Chine dans une mine remplie de chauve-souris. Trois ouvriers y sont morts des suites d’une pneumopathie. Sept ans après, l’institut de Wuhan a reconnu avoir ce coronavirus parmi ses échantillons. Depuis, plus aucune trace du RaTG13 dans leur base de données, l’accès ayant été bloqué. Un manque de transparence qui intrigue, même si la thèse de la transmission naturelle de l’animal à l’homme reste la plus probable selon la communauté scientifique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.