Covid-19 à l'école : on vous explique les règles quand un cas est déclaré en élémentaire, en maternelle et à la crèche

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Elèves et parents attendent d'entrer dans une école maternelle pour le premier jour de la rentrée, le 2 septembre 2021 à Lavau-sur-Loire (Loire-Atlantique). (LOIC VENANCE / AFP)

Le protocole sanitaire mis en place par les ministères de la Santé et de l'Education détaille les mesures à prendre si un cas est déclaré dans la classe de votre enfant. Tous les cas de figure sont envisagés.

Les élèves ont repris le chemin de l'école il y a une dizaine de jours, et certains d'entre eux ont déjà dû revenir à la maison en raison de cas de Covid-19 dans leur classe. "Un peu plus de 3 000 classes" sont fermées, selon Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, interrogé par Le Parisien-Aujourd'hui en France (article payant) lundi 13 septembre.

Tous les cas de figure sont envisagés par les ministères concernés, selon les niveaux. Vous êtes perdu ? Franceinfo fait le point.

En crèche

Le ministère des Solidarités et de la Santé, dont dépendent les structures de la petite enfance, a mis en place un protocole actualisé le 25 août. Outre les mesures à respecter pour éviter la propagation du coronavirus, les règles en cas de contamination confirmée sont claires.

"La décision de suspendre l'accueil des enfants et leur famille et/ou l'activité
des autres professionnels n'est pas automatique", précise la note du ministère. Chaque établissement travaille "au cas par cas, selon l'analyse des
contacts à risque et des consignes de l'Agence régionale de santé".

Si un enfant ou un parent a le Covid-19, l'accueil en crèche est suspendu. L'enfant doit s'isoler pendant dix jours à partir de la date de réalisation du test, s'il n'a pas de symptômes. Dans le cas contraire, on compte dix jours sans fièvre après le début des symptômes. Le ministère précise qu'à la fin de cette période, "il n'est pas nécessaire de faire un test pour fréquenter de nouveau le mode d'accueil du jeune enfant".

Si votre enfant est cas contact, il ne peut être reçu en crèche. Un test de dépistage doit immédiatement être réalisé, puis un second test sept jours plus tard. Un enfant est considéré comme tel lorsqu'il a eu un contact direct, sans masque et à moins de deux mètres de distance, avec une personne positive, ou qu'il a reçu "des actes d'hygiène ou de soins de ce cas confirmé". Si l'enfant est cas contact d'un membre de son foyer, la période d'isolement est de 17 jours. Là encore, aucun test n'est nécessaire pour revenir dans la collectivité.

En école maternelle

Dans les écoles maternelles, le ministère de l'Education nationale a mis en place plusieurs mesures si un enfant tombe malade.

S'il y a un cas confirmé de Covid-19 parmi les élèves, la classe est automatiquement fermée pour sept jours, avec une quarantaine de la même durée pour tous les élèves. Dans le même temps, l'identification des contacts à risque dans les autres classes commence. Un test de dépistage est réalisé lorsqu'il y a un cas confirmé. A la fin de la quarantaine, un autre test peut être réalisé. Le ministère confirme néanmoins que "le test n'est pas obligatoire mais fortement recommandé". Si le professeur a le Covid-19, et tant qu'il porte le masque, votre enfant n'est pas considéré comme cas contact, selon les consignes du ministère.

Si l'un des deux tests est positif, votre enfant devient un cas confirmé. Il doit s'isoler dix jours. S'il a de fièvre au-delà, 48 heures supplémentaires d'isolement sont nécessaires. Un nouveau tracement des cas contacts est réalisé par l'Assurance-maladie et un retour à l'école est possible à l'issue de la période d'isolement. Si le second test revient négatif, ou en l'absence de test, la classe rouvre au bout de sept jours et les élèves peuvent revenir en classe.

Si votre enfant est cas contact, une quarantaine de sept jours doit être observée. Une exception cependant : si votre enfant a contracté le Covid-19 au cours des deux derniers mois. Le ministère précise que "le risque est négligeable". Dans ce cas, la quarantaine et le dépistage ne sont pas nécessaires, mais vous devrez fournir une attestation sur l'honneur pour que votre enfant puisse aller en cours.

En école élémentaire

En ce qui concerne les écoles élémentaires, le ministère de l'Education nationale a mis en place des mesures qui diffèrent légèrement.

S'il y a un cas confirmé de Covid-19 parmi les élèves, comme en maternelle, la classe est automatiquement fermée pour sept jours, avec une quarantaine de la même durée pour tous les élèves. Les contacts à risque dans les autres classes commencent sont identifiés en même temps. Un test de dépistage est réalisé dès qu'il y a un cas confirmé. A la fin de la quarantaine, un autre test doit être réalisé. Contrairement à la maternelle, le test de dépistage est obligatoire à l'école élémentaire. Si le professeur a le Covid-19, tant qu'il porte un masque, votre enfant n'est pas cas contact. 

Si l'un des deux tests revient positif, votre enfant devient un cas confirmé et doit observer une quarantaine de dix jours. S'il a de fièvre au-delà, 48 heures supplémentaires d'isolement sont nécessaires. Un nouveau tracement des cas contacts est réalisé, et un retour à l'école est possible à l'issue de la période d'isolement. Si le second test est négatif, vous devez présenter une attestation sur l'honneur. Le retour en classe est ainsi autorisé, avec strict respect du port du masque pendant sept jours, et une "vigilance renforcée". Si vous ne fournissez pas d'attestation, votre enfant ne peut revenir en classe : la quarantaine se poursuit le temps de produire une attestation ou votre enfant reste en quarantaine sept jours supplémentaires, soit 14 jours maximum au total.

Si votre enfant est cas contact, une quarantaine de sept jours doit être effectuée. Une exception cependant : si votre enfant a contracté le Covid-19 au cours des deux derniers mois. Là encore, le ministère précise que "le risque est négligeable". Dans ce cas, la quarantaine et le dépistage ne sont pas nécessaires, mais vous devrez également produire une attestation sur l'honneur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.