Covid-19 : 14% des tests positifs analysés en Île-de-France présentent des traces du variant anglais

"Le virus circule à un taux supérieur à celui qui était connu jusqu'à présent", affirme à France Bleu Paris François Cornu, le directeur général du laboratoire.

Article rédigé par
Avec France Bleu Paris - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un technicien de laboratoire manipule des échantillons par écouvillonnagez, le 17 novembre 2020. Photo d'illustration. (PATRICK HERTZOG / AFP)

Le variant anglais a été détecté dans 14% des tests positifs au Covid-19 en Île-de-France, d'après le laboratoire Eurofin Biomnis, révèle mercredi 27 janvier France Bleu Paris. Ce laboratoire, basé à Ivry-Sur-Seine dans le Val-de-Marne, centralise les prélèvements testés positifs au Covid-19 et tente d'y détecter la présence des variants anglais, sud-africain et brésilien du virus, via un kit de criblage en service depuis le samedi 23 janvier.

>> Suivez l'évolution de la pandémie de Covid-19 dans notre direct.

Selon François Cornu, le directeur général du laboratoire, "le virus circule à un taux supérieur à celui qui était connu jusqu'à présent, surtout dans certaines régions, comme en Île-de-France". "Une nouvelle enquête flash est organisée ce mercredi à l'échelle nationale, elle donnera une vision globale de la circulation de ce variant", a-t-il précisé à France Bleu Paris.

Le laboratoire Eurofin Biomnis travaille sur les nouveaux variants, jugés inquétants, "l'Anglais par sa diffusion, le Sud-Africain, qui est déjà présent en France et dont on note une circulation qui ne devrait pas excéder 2% pour l'instant, et le variant brésilien, pour lequel il n'est pas encore identifié de cas sur le sol français", précise François Cornu, pour qui un autre variant, "le californien est un sujet d'inquiétude. Il n'est pas encore en France, mais par mesure d'anticipation, nous nous mettons en situation de pouvoir détecter."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.