Covid-19 : 11 milliards d'euros de prêts participatifs seront mis à disposition début mai, annonce Bruno Le Maire

Distribués par les banques, ces prêts visant à soutenir la relance s'étaleront sur huit ans avec un différé de remboursement de quatre ans, a rappelé lundi le ministre de l'Economie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, le 15 avril 2021 à Gonesse (Val-d'Oise). (ERIC PIERMONT / AFP)

Objectif : "réinvestir, réembaucher, récréer des emplois". Un total de 11 milliards d'euros de prêts participatifs pour soutenir la relance de l'économie française, plombée par la pandémie de Covid-19, seront mis à la disposition des entreprises dès le début du mois de mai, a annoncé lundi 26 avril le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, invité d'Europe 1. 

Le principe de ces prêts participatifs, qui mobilisent une garantie de l'Etat pouvant aller jusqu'à 30% des pertes en capital, a été validé début mars par la Commission européenne en tant qu'aide d'Etat. Distribués par les banques, ces prêts s'étaleront sur huit ans avec un différé de remboursement de quatre ans, a rappelé Bruno Le Maire.

Un prêt jusqu'à 12,5% du chiffre d'affaires

Le ministère de l'Economie a expliqué qu'il s'agissait d'un premier tour de table et qu'il y en aurait un second en juin pour les prêts participatifs, ainsi qu'un autre dans les prochaines semaines sur les obligations subordonnées. Selon le ministère, il s'agit de "la plus importante levée de fonds privés pour un fonds de dette en Europe pour les investissements directs dans les entreprises", à l'exclusion des investissements indirects, quand un fonds rachète des parts à d'autres fonds qui ont déjà réalisé leur investissement.

Le montant du prêt pourra atteindre 12,5% du chiffre d'affaires 2019 pour les petites et moyennes entreprises (PME), et 8,4% du chiffre d'affaires pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI). Pour y avoir accès, une PME devra justifier d'un chiffre d'affaires supérieur à deux millions d'euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.