Covid-19 : 1 820 décès supplémentaires au Royaume-Uni, le pire bilan depuis le début de la pandémie

Le pays est confronté depuis la fin de l'année 2020 à une flambée des contaminations attribuée à un variant plus contagieux du virus. Son système hospitalier est sous pression.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des soignants prennent en charge un patient atteint du Covid-19 devant les urgences du Royal London Hospital, à Londres (Royaume-Uni), le 19 janvier 2021.  (DAVID CLIFF / NURPHOTO / AFP)

Le Royaume-Uni a enregistré mercredi 20 janvier 1 820 décès supplémentaires du Covid-19, un nouveau triste record depuis le début de la pandémie. Ces chiffres du ministère de la Santé portent à 93 290 morts (dans les 28 jours suivant un test positif) le bilan total de la pandémie au Royaume-Uni, le plus lourd en Europe. En 24 heures, 38 905 cas supplémentaires ont aussi été recensés, confirmant la décrue de ces derniers jours, pour un total de plus de 3,5 millions de cas.

Confrontées en fin d'année à une flambée des contaminations attribuée à un variant plus contagieux du virus, les autorités britanniques ont imposé un dur confinement à la population, avec fermeture des écoles, et espèrent le lever avec la campagne de vaccination en cours.

Plus de 4,6 millions de personnes vaccinées 

Le nombre de personnes ayant reçu une dose a dépassé mercredi 4,6 millions, avec plus de 340 000 injections enregistrées en 24 heures. L'objectif du gouvernement est de vacciner tous les plus de 70 ans et soignants d'ici à la mi-février, soit environ 15 millions de personnes, dans un pays qui compte quelque 66 millions d'habitants.

Si le nombre de contaminations a nettement baissé ces derniers jours, les autorités ont prévenu qu'il faudrait attendre avant que cela se traduise par un recul des hospitalisations et des décès.

La situation est "très, très mauvaise en ce moment, avec une pression énorme, et dans certains cas, cela ressemble à une zone de guerre pour ce que les gens doivent gérer" dans les hôpitaux, a déclaré le conseiller scientifique du gouvernement, Patrick Vallance, sur la chaîne Sky News. Actuellement, 37 946 malades atteints du Covid-19 sont hospitalisés (dont 3 916 sous respirateur), bien plus que lors de la première vague du printemps.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.