Covid-19 : 1 610 décès de plus au Royaume-Uni, le bilan le plus lourd depuis le début de la pandémie

Le pays est le plus endeuillé d'Europe, avec 91 470 décès dans les 28 jours suivant un test positif, a précisé le ministère de la Santé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme arrive dans un centre de vaccination contre le Covid-19 à Wembley (Royaume-Uni), le 19 janvier 2021. (JUSTIN TALLIS / AFP)

C'est inédit. Le Royaume-Uni, confronté depuis plusieurs semaines à une envolée des cas de Covid-19, a enregistré mardi 19 janvier 1 610 morts supplémentaires du nouveau coronavirus, le bilan le plus lourd depuis le début de la pandémie, selon le ministère de la Santé. Le pays est le plus endeuillé d'Europe, avec 91 470 décès dans les 28 jours suivant un test positif, a précisé le ministère de la Santé.

Amorçant un déclin depuis plusieurs jours, le nombre de cas recensés en 24 heures s'est élevé à 33 355, portant le total des personnes testées positives à 3 466 849.

4,26 millions de personnes vaccinées

Reconfiné pour la troisième fois depuis début janvier, avec un service de santé soumis à très forte pression, le Royaume-Uni est confronté à une flambée des contaminations attribuée à un variant du nouveau coronavirus considéré comme beaucoup plus contagieux par les autorités sanitaires britanniques.

Dans l'espoir de pouvoir relâcher très progressivement les restrictions, le gouvernement britannique a lancé un ambitieux programme de vaccination massive, avec l'objectif d'immuniser 15 millions de personnes d'ici à la mi-février, dont les soignants et tous les plus de 70 ans.

Selon le ministère de la Santé, plus de 4,26 millions de personnes avaient déjà reçu lundi une première dose du vaccin Pfizer/BioNTech ou AstraZeneca/Oxford depuis le lancement de la campagne le 8 décembre. Le nombre de personnes immunisées avec deux doses s'élève à plus de 456 000.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.